F3SCT du 1er juin : FO défend les personnels impactés, sur le plan de la santé au travail, par les réformes et contre-réformes successives ! 

Agressions et violence au travail, Acte 2 de l’Inclusion systématique sans moyens, PIAL, disparition des IME, fermetures de postes et absence de moyens de remplacements suffisants, réforme des retraites, des collèges, du lycée avec PARCOUR’SUP, des lycées professionnels, PACTE, loi Rilhac : autant de causes, toujours en hausse croissante, aux problèmes de santé des personnels ! 

En présence de : DASEN – SG – Inspectrice SST – Conseillère Prévention – 3 FO – 8 FSU – 4 UNSA – et toujours aucun médecin de prévention …

Sommaire :

– face aux syndicats et aux personnels qui rejettent le PACTE Macron-N’Diaye, le DASEN plaide en sa faveur

– programme annuel de prévention départemental : registres obligatoires (registre de sécurité, DUER…)

– programmation de visites de la F3SCT-86 sur site : FO boycotte la visite d’un PIAL et réaffirme ses revendications : « AESH, un vrai statut, un vrai salaire ! »

– étude des RSST et situations impactant la santé des personnels : FO défend tous les dossiers

Extrait de la déclaration liminaire FO :

« Non satisfait d’avoir cyniquement plagié le sigle du Conseil National de la Résistance qui avait pourtant, lui, mis en place les bases d’une société solidaire et éclairée, l’artisan opiniâtre qui œuvre activement depuis 2017 à achever la destruction des services publiques, par des réformes qui détruisent le socle de  la République a osé, dernièrement, en conseil des ministres déplorer une forme de « décivilisation » quand des agents des forces de l’ordre trouvent la mort  sur la route, qu’une infirmière est froidement abattue sur son lieu de travail, que des médecins sont régulièrement menacés et agressés, les pompiers qui  viennent porter secours, et faut-il citer encore la recrudescence de ces agressions envers le corps enseignant, quand, dans la Vienne, 3 dossiers de protection  fonctionnelle sont établis en 15 jours ?

Pour rafraîchir la mémoire de celui ou ceux qui l’oublient, l’institution qui est garante, au premier plan, de l’éducation à la citoyenneté, aux valeurs de la  République, c’est l’Education Nationale, et son corps enseignant qui accueille et encadre les futurs citoyens. Or le même qui déplore les effets d’une  « décivilisation » n’est-il pas celui dont les ministres successifs imposent des réformes qui entravent les 

enseignants dans leurs missions et les épuisent au lieu  de renforcer leurs moyens d’agir pour construire et consolider la citoyenneté ? Si ! 

N’est-il pas celui qui a fait exploser les risques psycho-sociaux pour les  personnels et les effets de maltraitance et d’inégalité des chances chez les élèves ? Si ! » (lire la suite ici et en PJ)

Le PACTE Macron-N’Diaye : enfin la solution miracle à tous nos problèmes ?!

Face au constat de « décivilisation » porté par Macron dernièrement, face au constat d’une recrudescence des phénomènes de violences envers les enseignants (et les fonctionnaires en général), face à la hausse inquiétante des problèmes liés aux élèves au « comportement perturbateur », FO oppose dans sa déclaration liminaire (lire ici) le processus de destruction des services publiques par des réformes et contre-réformes incessantes, dont nous dénonçons depuis toujours les conséquences désastreuses.

Alors que TOUS les syndicats ont quitté le CSA ministériel du 31 mai consacré au « PACTE » (lire ici),le DASEN, endosse le costume de VRP des réformes en cours et explique que le «PACTE» Macron-N’Diaye est un outil pour répondre à ces problématiques, déroulant les éléments suivants : (lire le compte rendu complet ici)

Sur le mandat qui lui est donné, la fédération enseignement Force Ouvrière et ses syndicats, dont le Snudi-FO86 pour le 1er degré et le SNFO-LC 86 pour le 2nd degré de la Vienne, travaillent sans relâche à la protection des personnels, à la prévention des risques et au respect de la réglementation en matière de Santé Sécurité au Travail. Et ce depuis 2014, obtention du 1er siège de FO en CHSCT-D !

La confidentialité des dossiers impose de ne pas détailler le suivi des situations individuelles ou collectives.

Pour toute question, pour tout besoin d’information sur vos droits et recours en cas d’exposition (de minime à très grave) à un risque pour votre santé au travail, contactez votre syndicat FO. Ne restez pas isolés, des solutions réglementaires existent !

vos représentants FO à la F3SCT-86, 

Julien Marmisse, Fabien Vasselin,

Henri Lochon, Frédéric Artus

Compte-rendu-FO-F3SCT-2023-06-01