CTSD Carte Scolaire (31-1-22) ouvertures/fermeture
Publié; le 4 février 2022 | snudi FO

CTSD Carte Scolaire (31-1-22) ouvertures/fermetures et CTSD exceptionnel « suivi de crise sanitaire »



La déclaration lue par les représentants FO est sans appel (lire en PJ et par extraits dans ce CR). FO dénonce le mépris envers les personnels, les élèves et les usagers. Seule ? Les votes parlent d’eux-mêmes !

Vote stupéfiant des organisations syndicales qui appelaient à la grève du 13 janvier pour dénoncer le mépris et le manque de moyens, l’épuisement organisé des personnels et revendiquer une vraie considération pour nos salaires et nos conditions de travail :

Projet de carte scolaire : 38 fermetures pour 33,35 ouvertures et 4,65 postes de réserve



POUR : 2 UNSA / ABSTENTION : 3 FSU et 1 SNALC / CONTRE : 2 FO et 2 FSU

SANS VOTE UNANIMEMENT CONTRE, LE PROJET DE CARTE SCOLAIRE EST ACTE !

Sommaire :

- CTSD exceptionnel crise sanitaire : monologue social

- Carte scolaire : épuisement et besoins, ignorés

- Nouveau DASEN - nouveaux fonctionnements

- FO appelle à faire bloc syndical : sans suite

- CHÂTELLERAULT : la démocratie façon Macron

- Liste Complémentaire et autres – Tableaux des mesuresCDEN – Mobilisations



CTSD EXCEPTIONNEL CRISE SANITAIRE : MONOLOGUE SOCIAL

Suite aux annonces du 1er Ministre et du Ministre de l’Education Nationale en réponse à la mobilisation du 13 janvier, des CTSD exceptionnels sont réunis pour faire le suivi de la situation de crise. Le DASEN les souhaite bimensuels.

FO s’est insurgée, comme à chaque fois depuis le début de la crise covid, pour dénoncer le contournement des CHSCT, voués à disparaître depuis la loi de Transformation de la Fonction Publique de Darmanin. Pourtant le décret 82-453 qui définit leur rôle et les règles de fonctionnement est clair : le CHSCT est un outil de prévention des risques. Il est à réunir en amont des situations de crise ou des décisions à appliquer, afin d’étudier les dispositions à prendre. Mais depuis mars 2020, il est réuni 3 semaines après les décisions prises !

FO a demandé que les CHSCT soient confortés dans leurs rôles et attributions tels que définis dans le décret : refusé car le souhait du ministère est bien de créer une nouvelle instance. Tout est dit.

Quelques chiffres au 26 janvier 2022 :

Le nombre d’élèves positifs a été multiplié par 8 entre la période de septembre à Noël (1444) et le mois de janvier seul (9312). Le nombre d’enseignants positifs a été multiplié par 3, ils sont entre 0 et 15 maximum par semaine à être testés positifs.

Les absences d’enseignants sont justifiées par leur positivité Covid, ou celle de leurs enfants, obligeant la garde d’enfant malade, mais aussi par les virus saisonniers.

Le 24 janvier, un pic d’absences a porté le nombre de PE à remplacer à 224 et fin janvier, 150 classes sont sans enseignant remplacé !

Masques – Capteurs CO2

FO fait remonter que des masques ffp2 sont livrés sans emballage et sentent très mauvais. Le SG nous répond que c’est « normal » car quelques boîtes contiennent des masques semi-rigides donc impossibles à emballer.

Pour les capteurs CO2, l’administration insiste auprès des collectivités. Ces dernières n’arrivent pas à fournir, faute de moyens supplémentaires pour faire face à la demande et de par les délais pour tous travaux dans les écoles.

Si, comme FO le demande depuis mars 2020, les CHSCT avaient été réunis en prévision des risques, les masques ffp2 justifiés et les capteurs CO2 auraient pu être livrés depuis déjà 2 ans !

Distanciel + présentiel ?

NON ! Comme FO l’a déjà expliqué et l’a déjà fait confirmer en audience au DASEN le 6 janvier (lire >ici< ou encore >ici<), la continuité pédagogique n’impose pas la double tâche : les élèves absents peuvent rattraper le travail à leur retour à l’école, recevoir les activités du jour par un camarade de classe voisin, les récupérer si leur parents peuvent venir les chercher à l’école, etc…

Le DASEN conforte à nouveau l’existence de ces solutions et l’absence d’obligation à la double tâche.

Aide aux directeurs

Le DVS (Directeur Vie Scolaire) chapeaute la nouvelle cellule d’appui aux directeurs, composée de Médiateurs Appui Covid (contractuels recrutés récemment qui viennent en aide aux équipes mais ne peuvent pas être en responsabilité de classe). Une quinzaine de personnels ont été recrutés, sur profil prioritaire d’administratif détenteur d’un permis B. Toutes candidatures bienvenues avec comme prérequis principal « beaucoup de bonne volonté ».

Les tableaux FT19 ne sont plus à remplir : « ils sont inutiles vu que l’ARS ne s’en sert pas, et n’appelle pas les familles » nous dit le DASEN, annonçant la mise en place d’un outil plus simple à utiliser.



CARTE SCOLAIRE : ÉPUISEMENT ET BESOINS, IGNORÉS

En présence du DASEN M. Barthélémy, IEN-A M. Artaud, SG M. Monlun, des services de la DOSES, des IEN, le CTSD qui étudie la carte scolaire s’est ouvert sur 3 déclarations (FO, FSU, UNSA) et plusieurs constats portés par le DASEN en introduction :



Décla FO : « Depuis plus de 5 ans, nos revendications, les besoins des collègues sur le terrain, nos alertes incessantes, nos demandes de considération à tous égards confondus, sont inlassablement ignorés !

Le budget et la dotation 0, […] s’appuient sur une baisse démographique d’élèves. Encore et toujours. Argument sempiternellement mis sur la table pour organiser la carte scolaire, l’offre d’un service public de « qualité » pour les rentrées suivantes. […] permettez-nous d’opposer à cette baisse démographique d’élèves le constat indéniable d’une hausse drastiquement alarmante de la pénibilité au travail, de la perte de sens du travail, de l’effondrement généralisé des collègues, exponentiel, nuisible à l’intérêt de tous et à celui du service, en dépit de toute marque de considération normalement attendue dans tout secteur professionnel.

Les raisons ? Il suffit de relire la lettre laissée par notre regrettée collègue directrice d’école à Pantin, Mme Renon Christine, il y a 2 ans et demi, qui dénonçait ouvertement l’accroissement des charges inutiles, détachées de l’ADN de notre métier, et l’incohérence au quotidien impulsée par la gestion d’en haut.

Rajoutons par-dessus l’impact de la crise COVID, et tout le lot du grand « débrouillez-vous » auquel notre ministère nous a lâchement abandonnés depuis 2 ans, faisant fi de l’intérêt des instances représentatives des personnels et de leur rôle, supprimant les CAPD et réunissant des CHSCT, dont la vocation est normalement de prévenir les risques, après les pics d’expositions ou le déclenchement des multiples protocoles ubuesques que l’on connaît dans leurs 51 versions modifiées !»



Le DASEN répond par les constats suivants :

- Situation de crise sanitaire traitée en CTSD extraordinaire, et les protocoles sont là pour protéger les personnels

- L’engagement des personnels pour leurs élèves est reconnu par le DASEN et malgré la complexité des fluctuations de présences d’élèves dans les groupes classes, les collègues sont remerciés pour leur travail, l’accueil des élèves sans classes fermées étant « bénéfique pour le maintien de l’économie du pays autant que pour les élèves ».

- Aider les directeurs jusqu’à la fin de l’année (voir plus haut)

- Baisse démographique des élèves : - 2095 dans l’académie, -587 dans la Vienne pour la rentrée mais dotation constante (+0 postes) et avec le respect des « priorités nationales » (dédoublement GS en REP avec objectif « maximum 14 élèves par groupe », CP-CE1 à 24, augmentation de décharges de directeurs écoles à 6-7-12-13 classes, prise en charge de l’autisme et de l’inclusion, pas de fermeture d’école dans le rural sans l’accord du maire, réforme de la formation des stagiaires)



Décla FO : « Concernant la carte scolaire […], est-il utile de le redire à nouveau : manque de considération ! […] un projet affichant 38 fermetures de classe !

En mesures dites « qualitatives », 2 postes que l’on peine à pourvoir (BD d’appui et RASED). Quand 150 classes sont sans enseignants en janvier 2022 […], 5 postes de remplaçants sont proposés à ouverture, quand il en faudrait 40 minimum. […]

On suivra également, d’après vos projections, 17 postes en possible fermeture après le mouvement, en juin, et péniblement 7 postes pour potentiellement ouvrir, toujours après le mouvement.

Cette mécanique des vases communicants, nous y sommes catégoriquement opposés !

Il est inacceptable de n’avoir comme seule réponse à la colère exprimée le 13 janvier des mesures de fermetures de classes pour compenser la dotation 0 du ministère ! Nos classes explosent ! Les retards dans les apprentissages des élèves sont colossaux ! […] Nous devons pouvoir travailler à réduire les dégâts engendrés par la gestion Blanquer, déplorable, de cette crise sanitaire, dans des conditions propices à s’occuper de chacun des futurs citoyens qui fréquentent nos classes ! Si pour cela il faut être à 20, 18 ou 15, les collègues le disent : « mais quelle chance ! »



Vous l’aurez compris, FO portera un vote contre à toute proposition de carte scolaire construite avec des bouts de ficelle, en privant les uns de moyens pour soulager insuffisamment les autres, et nous déposerons les avis suivant au vote des O.S.

- Le CTSD se prononce pour l'abandon de toute fermeture de classe, dans la Vienne, pour la rentrée 2022 dans le 1er degré, et se prononce pour toutes les ouvertures de classes et de postes nécessaires aux besoins. Le ministre doit revoir la dotation départementale à la hausse !

- Le CTSD demande, dans notre département, l'arrêt des formations par constellations, évaluations d'écoles - établissements et autres stages avec intervenants comme annoncé par le Ministre. »

Le DASEN et le SG ont refusé que les avis soient votés au motif d’une règle inexistante : « ils ne nous ont pas été transmis en amont ».

Non seulement les autres organisations syndicales ne diront rien, mais leur vote final démontre à quel point les constats portés par FO sont partagés :



Projet de carte scolaire : 38 fermetures pour 33,35 ouvertures et 4,65 postes de réserve

POUR : 2 UNSA / ABSTENTION : 3 FSU et 1 SNALC / CONTRE : 2 FO et 2 FSU

Le DASEN répond que son projet de carte scolaire est respectueux de la difficulté du moment, puisqu’il permet de viser 100% des classes avec des effectifs inférieurs à 24 élèves, et les autres niveaux avec des effectifs maximum de 26.

Pour le remplacement, il nous indique ne pas pouvoir ouvrir les 40 postes, mais l’annonce de 5 ouvertures est un début.

Nous notons qu’il réussira à satisfaire quelques demandes d’ouvertures non prévues dans le projet initial en annulant ces créations de postes de remplaçants, qu’il renvoie à l’étude en juin, selon les moyens restants !



La logique comptable se poursuit, déposséder les uns pour permettre aux autres de sortir la tête de l’eau continue d’être la règle, le DASEN présente après quelques changements, une carte scolaire où 38 fermetures permettent 33,35 ouvertures. Il conserve donc 4,65 postes en réserve pour le CTSD de juin, ainsi qu’une surveillance pour 19 fermetures de postes en juin APRÈS LE MOUVEMENT des personnels !

Pour FO tout cela n’est pas acceptable ! FO continue seule à dénoncer l’existence des CTSD d’ajustement en juin, qui laissent les collègues touchés par les mesures de carte scolaire sans poste après la phase du mouvement !



NOUVEAU DASEN - NOUVEAUX FONCTIONNEMENTS

Comme cela était à craindre, tous les engagements portés par l’ancien DASEN, à la marge, pour soulager provisoirement les équipes ou ne pas trop assommer les personnels sont remis en question :

- FERMETURES DE CLASSES EN SEPTEMBRE : le nouveau DASEN répète qu’il ne souhaite pas en faire et qu’il préfère finaliser la carte scolaire en juin. Il ajoute qu’il s’adaptera cependant aux situations. La porte est grande ouverte là où l’ancien DASEN s’était engagé à ne pas bousculer l’organisation des équipes à la rentrée.

- DISTINCTION ZIL/BD : le nouveau DASEN ne présente que des postes de Titulaires Remplaçants. FO n’a de cesse de le répéter, la fusion ZIL/BD opérée contre la volonté des personnels ne leur convient pas !

(décla FO : « Et nous rappelons le vote porté par FO en 2017, seule, en appui de la pétition signée par les personnels remplaçants eux-mêmes : la distinction zil/brigade doit être conservée, n’en déplaise à ceux qui ont voté pour qu’elle disparaisse, cela ne convient pas aux agents sur le terrain ! »)

FO dénonçait la promesse de rester vigilant à la distinction ZIL/BD, en prévoyant que cette disposition volerait en éclat à la nomination d’un nouveau DASEN, maintenant qu’elle avait été votée. Nous y sommes.

- PDMQDC : l’intention, déjà amorcée par l’ancien DASEN, de faire disparaître ces postes est confirmée.

- DÉCHARGES BONUS pour les directeurs d’écoles à 4 classes où une fermeture a lieu : laisser le temps de décharge malgré le passage à 3 classes, c’est non. Le DASEN le dit lui-même, avec des dotations à +0, ces fonctionnements ne sont pas possibles. Il promet donc de ne pas donner cette compensation aux directeurs d’écoles passées à 3 classes, sauf situation très exceptionnelle.

- RESTRUCTURATIONS, FUSIONS, le DASEN met fin à « l’accompagnement » de ces mesures. Il consistait à ne pas fermer de classe à la suite de la restructuration opérée.

- POSTES À PROFIL : le DASEN est favorable aux postes à profil, à commencer par les dispositifs moins de 3 ans.

(décla FO : « Diviser les équipes et le corps enseignant par le biais des carrières « au mérite », des avancements à la tête du client, en prônant l’équité homme-femme, alors que des inégalités de traitement et des injustices en ressortent régulièrement, manque de considération.

Obliger les enseignants à mener de front, en plus de tout le reste, leur propre évaluation d’école (procédé issu du privé mais déjà abandonné depuis longtemps, parce qu’étant totalement contreproductif – l’E.N. a toujours 10 ans de retard sur le privé), manque de considération ! »)



FO continuera de militer et de porter inlassablement les revendications des collègues sur ces différents points et VOTE CONTRE ces fonctionnements.



FO APPELLE À FAIRE BLOC SYNDICAL : SANS SUITE

Considérant que le nombre fait la force, FO a appelé les autres syndicats siégeant en CTSD 86 à faire bloc (FSU – UNSA – SNALC) :

Snudi Force Ouvrière <snudifo86@gmail.com> lun. 31 janv. 11:48 (il y a 2 jours) À snuipp, SE-Unsa, FSU, SNALC


Bonjour,

nous souhaitons porter à votre connaissance les deux avis suivants, que nous proposerons au vote cet après midi en CTSD :

- Le CTSD se prononce pour l'abandon de toute fermeture de classe, dans la Vienne, pour la rentrée 2022 dans le 1er degré et se prononce pour toutes les créations de classes nécessaires aux besoins. Le ministre doit revoir la dotation départementale à la hausse !

- Le CTSD demande, dans notre département, l'arrêt des formations par constellations, évaluations d'écoles - établissements et autres stages avec intervenants comme annoncé par le Ministre.

En l'état actuel de la situation dans les écoles, de l'épuisement des collègues, de la mobilisation du 13 janvier, FO votera en contre les propositions de carte scolaire du DASEN 86 pour la R22.

Nous vous invitons syndicalement à permettre avec nous un CTSD de repli et à envoyer un message en bloc au ministre : il faut une dotation revue à la hausse pour la Vienne.

Souhaitant vous laisser le temps d'étudier ces propositions, nous voulions vous les adresser en amont du CTSD.



Aucune réponse ne nous est parvenue, les échanges pendant l’instance n’ont pas permis d’aboutir à une démarche commune.

Les votes en fin d’instance ont permis d’en comprendre la raison.



FO appelle d’ores et déjà tous les collègues à considérer l’importance de leur vote aux prochaines élections professionnelles.

Au-delà de la représentativité qu’elles donnent, FO appelle les collègues à continuer à construire LE syndicat LIBRE et INDÉPENDANT qui peut tenir le rapport de force

REGROUPONS NOUS, SOYONS PLUS NOMBREUX ET PLUS FORTS, ADHÉREZ AU SNUDI-FO 86 !



CHÂTELLERAULT : LA DÉMOCRATIE FAÇON MACRON

Décla FO : « Priver les enseignants réunis en conseil de maître, puis en conseil d’école, de la prise en compte de leur voix de professionnels du terrain, comme on l’a vu lamentablement avec la réponse de la mairie de Châtellerault qui balaye d’un revers de main les 100% de Conseils d’école favorables aux 4 jours, et les 75% de voix exprimées en Conseil d'École pour ce retour à 4 jours, manque de considération ! Occasion de citer ce passage de la lettre de Mme Renon : « La perspective de devoir aussi organiser les APC avec les horaires que l’on a. Franchement, prendre les enfants sur le temps méridien, cela peut les faire progresser ? Au pire ils ont faim, au mieux ils digèrent ! Les prendre après, les prendre avant ? En quoi les rythmes de l’enfant à Pantin sont-ils raisonnables ? Presque les mêmes qu’avant, avec le mercredi en plus. Pourquoi notre ministre n’impose-t-il pas aux villes les mêmes horaires ? »

97% des écoles en France sont en dérogation pour fonctionner à 4 jours, pour des raisons motivées et légitimes ! Les Conseils d’écoles de Châtellerault se sont prononcés pour, à une très grande majorité. On s’essuie les pieds sur leurs votes après 2 ans de COPIL et autres frasques qui n’ont vocation qu’à occuper le terrain et se donner de l’importance.

Qui, dans le Conseil Municipal, ira tenir une année scolaire entière à 4,5 jours dans la moindre classe, fût-elle même à effectif dédoublé ? Qui ira en plus, faire les animations pédagogiques, le soir après la classe, en accumulant du retard de correction et de préparation de cours ? Qui ira passer ses journées sans pause pour garantir la mise en œuvre du dernier protocole sanitaire tombé le dimanche soir pour le lendemain ? Qui ira supporter les élèves violents, les élèves en troubles, les élèves en reconnaissance de handicap, et ceux en difficultés d’apprentissages, en étant quasiment seul, puisque l’AESH n’est là qu’à temps réduit voire pas là du tout, que les RASED sont désossés, que le CMPP ne fait plus le service de soin, que les établissements spécialisés sont vidés ? Personne ! Pourtant le Conseil Municipal sait mieux que la communauté éducative ce dont elle a besoin ! « Un choix courageux » nous est-il dit dans la presse…

La territorialisation de l’école, les enseignants n’en veulent pas ! »



Alors que le CDEN du 10 février 2022 est censé entériner les changements de rythmes scolaires pour la rentrée suivante, et que les enseignants ont docilement joué le jeu qui leur a été imposé, aboutissant à un constat sans appel : tous les conseils d’école de la ville ont voté POUR la proposition de retour à 4 jours faite PAR la mairie (sur 2 qui étaient proposées au vote, dont l’une pour semaine à 4 jours, l’autre pour semaine à 4,5 jours), cette dernière vote seule en Conseil Municipal : ce sera la proposition à 4,5 jours qui sera retenue !

Impressionnante démonstration de démocratie façon Macron : exprimez-vous librement, mais si vous ne choisissez pas la solution qui nous convient, nous l’IMPOSERONS !

Aucun commentaire n’a été fait en CTSD sur cette question, aucun soutien de l’administration, qui elle-même n’a de cesse depuis 2 ans de marteler sa préférence pour la semaine à 4,5 jours.



MOYENS ENGAGÉS – TABLEAUX DES MESURES – C.D.E.N. – MOBILISATIONS

Décla FO : « Deux semaines après la grève historique du 13 janvier à l’appel des fédérations FO, FSU, CGT, UNSA, SNE, SNALC, SUD Éducation, la FCPE, la FIDL, le MNL, VL, le Ministre et le gouvernement n’ont toujours pas répondu aux revendications.

Croient-ils vraiment que ce sont les quelques masques qui tardent à arriver ou la pseudo réunion ministérielle convoquée le 27 janvier, qui n’était pas une revendication, qui vont calmer la colère encore très présente ?

Quant au protocole ingérable et inapplicable, il est maintenu contre la demande de la profession !

Nous le répétons : le Ministre et plus largement le gouvernement doivent mesurer la sourde colère qui gronde dans les établissements scolaires mais aussi chez les salariés. »



Le ministre nous a pourtant entendus : le recrutement sur Liste Complémentaire a enfin été ouvert !

Voilà ce que cela donne pour la Vienne : Blanquer autorise 15 recrutements.

- 5 candidats de la LC ont été appelés ! Le 6e a décliné, préférant rejoindre la Charente. La Liste Complémentaire est à présent épuisée !

- 6 contractuels ont été recrutés jusqu’aux vacances d’été !

Il reste donc 4 places pour atteindre les 15 renforts visés en plus des 31 contractuels déjà autorisés depuis septembre.

Ces personnels deviendront fonctionnaires-stagiaires à la rentrée 2022. Pour FO cela est normal et aurait dû avoir lieu depuis bien avant le point de rupture de la grève du 13 janvier ! Le plus inquiétant est à présent de savoir de combien de places en moins aux prochaines sessions du CRPE cela s’accompagnera ?



LE CDEN DU 10 FÉVRIER ENTÉRINERA CE PROJET DE CARTE SCOLAIRE (tableaux des ouvertures et fermetures ci-dessous).



LE SNUDI-FO 86 DÉFEND AVEC OPINIÂTRETÉ NOS DROITS COLLECTIFS ET INDIVIDUELS ET NE SE SATISFERA PAS DE VOIR LA PROFESSION ENCORE ET TOUJOURS PLUS MÉPRISÉE !



LE PRÉAVIS D’INTENTION DE FAIRE GRÈVE DÉPOSÉ PAR FO COURT JUSQU’AUX VACANCES D’HIVER !

FO APPELLE LES PERSONNELS A SE RÉUNIR DANS LES ECOLES, DANS LES SECTEURS, A FORMER UN BLOC SOLIDAIRE POUR CONTINUER DE DIRE STOP AU DÉMANTÈLEMENT DU SERVICE PUBLIC D'ÉDUCATION ET DE NOS CONDITIONS DE TRAVAIL !

FO APPELLE LES PERSONNELS A PRENDRE DES MOTIONS, A S’ORGANISER COLLECTIVEMENT AVEC LE SYNDICAT.



FO APPELLE LES PERSONNELS A SOUTENIR LES COLLÈGUES DE CHÂTELLERAULT DANS LEUR MOBILISATION POUR LA RECONNAISSANCE

- DE LA SOUVERAINETÉ DEMOCRATIQUE

- DE L’EXPRESSION DES CHOIX DANS LES CONSEILS D’ECOLES, SUR TOUS SUJETS CONFONDUS !

SANS NOUS L'ÉCOLE NE TOURNE PAS ! SANS NOUS LA DÉMOCRATIE ET LA CITOYENNETÉ DE DEMAIN SONT EN DANGER ! NOUS EN SOMMES LES GARANTS !

SOYONS SOLIDAIRES, C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT AGIR !



Décla FO : « Force Ouvrière, sur mandat donné par les personnels, mobilisés dans une grève historique le 13 janvier qui a vu un nombre record d’école fermées et qu’il n’est pas exclu de revivre si le manque de considération devait encore perdurer, porte les revendications suivantes :

- Dégel de la valeur du point d’indice avec augmentation immédiate de 20% de cette valeur et augmentation indiciaire immédiate de 183€ pour rattraper la perte financière accumulée,

- Un vrai statut pour les AESH

- Aucune fermeture de classe à la prochaine rentrée, une dotation revue à la hausse par le ministre pour ouvrir là où c’est nécessaire, et doter le département des moyens dont il a besoin

- Abandon immédiat des réformes liberticides et destructrices de l’école menées depuis 5 ans ainsi que des mesures issues du Grenelle Blanquer

- Arrêt et abandon des évaluations d’écoles et d’établissement

- Le respect de l’expression libre et démocratique de la communauté éducative de Châtellerault, consultée dans les Conseils d’Ecole et demandeuse d’un retour à la semaine de 4 jours par plus de 75% des voix exprimées. »

OUVERTURES

Circ.

Ecoles

Nombre

Châtellerault

Mater. Chatell. CARPENTIER

Mater. Chatell. SOUCHE (dispositif – de 3 ans)

Prim. Chatell. CARÊME (dédoublement GS)

Prim. Chatell. HAIGNERE

+1

+1

+1

+1

P. Est

Mater. Poitiers LICORNE

Mater. Poitiers DAUDET (dédoublement GS)

Mater. Poitiers ANDERSEN (dédoublement GS)

Elem. Poitiers DAUDET

Prim. Poitiers PERRAULT (dédoublement GS)

Prim. BIGNOUX

+1

+1

+1

+1

+1

+1

P. Nord

Mater. VOUNEUIL sur VIENNE

+1

P. Sud

Mater. Poitiers J. BREL (dédoublement GS)

Mater. Poitiers T. LAINE (dédoublement GS)

Prim. St SAUVANT

R.P.I. CHAUNAY

+1

+3

+1

+1

Montmorillon

Elem. LUSSAC LES CHTX

Prim. AVAILLES LIMOUZINE

Prim. VERRIERES

+1

+1

+1

TOTAL +20

FERMETURES

Circ.

Ecoles

Nombre

Châtellerault

Mater. Chatell. SOUCHE (transfo. poste adj en dispositif -3 ans)

Mater. Chatell. ANTOIGNE

Elem. SENILLE St SAUVEUR

Elem. Chatell. HERRIOT

Prim. PLEUMARTIN

Prim. Chatell. LAVOISIER

Prim. BUXEUIL

R.P.I. (CHENEVELLES) - MONTHOIRON

-1

0

-1

-1

-1

-1

-1

-1

P. Est

Mater. Poitiers LICORNE (dispo -3 ans)

Mater. MIGNALOUX BEAUVOIR

Elem. Buxerolles PARATTE

Prim. NIEUIL L’ESPOIR

-1

-1

-1

-1

P. Nord

Mater. AVANTON

Mater. St GEORGES LES BGX

Elem. DISSAY

Elem. NEUVILLE FERRY

Elem. VOUNEUIL sur VIENNE

-1

-1

-1

0

-1

P. Sud

Mater. ITEUIL

Mater. ROUILLE

Elem. NOUAILLE MAUPERTUIS

Prim. St MAURICE la CLOUERE

R.P.I. CHATEAU LARCHER - MARNAY

-1

-1

0

-1

-1

Montmorillon

Mater. Montmorillon VILLE BASSE

Prim. BONNES

Prim. Montmorillon St NICOLAS

Prim. VALDIVIENNE

R.P.I. BLANZAY (- CHAMPNIERS)

R.P.I. CHAPELLE VIVIERS (- LEIGNES sur FONTAINE)

R.P.I. (St MACOUX – St SAVIOL) – St PIERRE D’EXCIDEUIL

R.P.I. (JARDRES – POUILLE) – TERCE

-1

-1

0

0

-1

-1

-1

-1

P. Ouest

Mater. Poitiers PAGNOL

Elem. LIGUGE

Elem. St BENOIT IRMA J.

-1

-1

-1

Lencloître

Mater. VOUILLE clef-des-champs

Elem. Loudun PREVERT

Prim. (CHAMPIGNY) en ROCHEREAU C.Bertaud

Prim. THURE

R.P.I. (CHERVES CUHON) - VOUZAILLES

-1

-1

-1

-1

-1

TOTAL - 33

AUTRES MESURES

Ouvertures

Nombre

Fermetures

- 1

- 1

PDMQDC

Chatell. Chatellerault HAIGNERE

Lencloitre MIREBEAU Elem.

Ecole INCLUSIVE

Unité d’Enseignement Autisme en mater. JAUNAY MARIGNY PREVERT (à confirmer)

Coordonnateur Matériel Pédagogique Adapté (APHADE)

+ 1

+ 0,5

RASED

Maitre E POITIERS St Exupéry (P. Ouest)

Maitre G LUSIGNAN elem

Psy EDA VIVONNE elem

+1/-1

+1

+1/-1

Maitre G VIVONNE elem

Psy EDA GENCAY

Mesures « QUALITATIVES »

BRIGADE D’APPUI

0

REMPLACEMENT

Chatell. TR Départemental

Lencloitre TR Départemental

Montmorillon TR Départemental

P. Nord TR Départemental

P. Sud TR Départemental

0

0

0

0

0

DIVERS

Chatell. CASNAV

CRED SCIENCES

Décharge PEMF

Décharges DIRECTEURS

+ 1 / - 1

+ 0,5

+ 1

+ 6,35

DIVERS

Poitiers CASNAV (Mermoz)

TOTAUX

- 5

+ 13,35

A SUIVRE EN JUIN

Fermetures

MATER. : LENCLOITRE / BUXEROLLES Veil / SÈVRES ANX. / MIGNE AUX. Desnos / POITIERS Pérochon / CHÂTELLERAULT Antoigné

ELEM. : POITIERS Bouloux / POITIERS Andersen / POITIERS Brel / POITIERS T. Lainé / MONTAMISE / BONNEUIL MATOURS

PRIM. : CIVRAY / ISLE JOURDAIN / BOURESSE / CHÂTEAU GARNIER / SAVIGNY L’EVESCAULT / VALDIVIENNE

R.P.I. : CURZAY-SANXAY-JAZENEUIL


Ouvertures

POSTES DE REMPLAÇANTS / POITIERS Porte de Paris ou Pasteur / MIGNE AUX. Limbre / CIVAUX Cézanne / CHÂTELLERAULT Prévert / CHÂTELLERAULT Lagrange / RPI CHAPELLE MOULIÈRE-LAVOUX-LINIERS / POITIERS Andersen mater / St JEAN DE SAUVES / CHIRE EN MONTREUIL / POITIERS Coligny Cornet / POITIERS Montmidi elem



Vos représentants FNEC-FP FO 86 au CTSD : Diane Ferret, Julien Marmisse


cale




Documents Liés
Décla CTSD SnudiFO86 - 31 janvier 2022
PDF - 236.1 ko
CR SnudiFO86 CTSD - 31 janvier 2022
PDF - 407.5 ko
déclaration intention grève 13-01-22 au 12-02-22
Word - 14.4 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
| 1 | 2 | 3 | 4 |
SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo