Audience au DASEN : remplacement, temps partiels, PES, fusions, évaluations d’écoles, politique générale du département
Publié; le 7 janvier 2022, mis à jour le 14 janvier 2022 | snudi FO

Audience au DASEN : remplacement, temps partiels, PES, fusions, évaluations d'écoles, politique générale du département

Une délégation du SNUDI-FO 86, composée de Céline Delplanque, Isabelle Forget, Julien Marmisse et Fabien Vasselin, a été reçue jeudi 6 janvier par le nouvel IA-DASEN 86, M. Barthélémy, en présence de l'IEN-A (M. Artaud) et du Secrétaire Général chargé du 1er degré (M. Monlun).

Occasion de mettre sur la table les sujets remontés par de nombreux collègues, et les problématiques majeures du moment, en 1h montre en main et en visio : rencontrer physiquement 4 représentants FO, avec masques et gestes barrière, comporte sans doute plus de risques que laisser les enseignants devant des classes de 25 et plus....  

(lire ici le courrier de demande d'audience avec les points à l'ordre du jour).

Rythmes Scolaires - semaine de 4 jours/4,5 jours

Le DASEN calque sa politique sur la réglementation : le retour aux 4 jours est dérogatoire à la semaine de 4,5 jours (la France compte donc 97% d'écoles ayant mis en œuvre la dérogation...). 

Il rappelle qu'il se rangera, comme son prédécesseur, à la décision des conseils municipaux, eux-mêmes éclairés dans leur choix par l'avis du Conseil d'école.

Remplacement

Au constat du manque criant de remplaçants et de moyens humains, pour lequel FO revendique l'ouverture du recrutement sur la Liste Complémentaire du CRPE, le DASEN indique que :


- la période est tendue et que les proportions de problématiques de remplacement sont aggravées depuis la rentrée du 3 janvier, 

- il n'y a pas davantage d'absents dans les rangs des enseignants qu'habituellement à la même période hors crise sanitaire, 

- la priorité du remplacement est donnée aux petites écoles et à l'Éducation Prioritaire,

- mais les classes dédoublées en REP et REP+ ne sont pas prioritaires du fait de pouvoir regrouper l'effectif dédoublé sans provoquer de brassage

- le recrutement sur Liste Complémentaire n'a pas été autorisé par le ministre, mais ce dernier a autorisé de relancer une campagne de recrutement de contractuels.

Aucun chiffre ne nous est transmis ! 

Le DASEN explique que l'urgence est de pouvoir faire face à l'annonce, le matin même, qu'un enseignant de l'école est absent, et pouvoir permettre un service de "garderie d'au minimum 1/2 journée, au maximum 1 journée entière", pour laisser le temps aux parents de s'organiser pour récupérer leur enfant ou attendre l'arrivée d'un remplaçant.

Pour ce faire, "toutes les ressources possibles" sont utilisées pour pallier l'absence de l'enseignant en urgence : avoir recours aussi bien aux AESH qu'aux personnels municipaux, aux personnels RASED, UPE2A ou aux Conseillers Pédagogiques ! 

Il précise qu'il n'y a pas de classes "fermées", et que le "problème se pose lorsqu'un enseignant est absent", constatant qu'il y a "beaucoup de bonne volonté de tout le monde".

Temps partiels

FO rappelle sa revendication que toutes les demandes soient accordées et soulève le problème des entretiens devant IEN pour justifier les demandes. Les collègues sont éprouvés de devoir livrer leur situation sociale ou médicale, ou de devoir se justifier d'une demande pour laquelle ils ont déjà monté un dossier. 

FO rappelle que la hausse des demandes de temps partiels dans le département depuis plusieurs années est liée à l'épuisement des personnels, provoqué, entre autres, par l'alourdissement des tâches et l'absence de coupure en milieu de semaine avec la répercussion sur les temps de réunion placés le soir après la journée d'école.

Le DASEN nous répond qu'il mènera une politique "adaptée à la situation du département et aux besoins du système éducatif, en veillant à l'équilibre Ressources Humaines/postes".

Il n'y aura donc pas d'accord donné à toute demande d'exercice à temps partiel. 

Les entretiens seront maintenus pour vérifier la motivation de la demande et qu'elle soit justifiée.

Fusions d'école

Le DASEN se présente, comme son prédécesseur, "favorable aux fusions d'écoles", qu'il juge être une "opération cohérente avec l'évolution des missions des directeurs" (loi Rilhac).

La démarche reste la même : le Conseil d'École émet son avis, puis le Conseil Municipal émet le sien, puis le DASEN regarde la situation et fait l'arbitrage final.

Carte scolaire : ouvertures/fermetures de postes, moyens étudiés en Comité Technique

FO rappelle son attachement au principe de ne pas fermer de classes au CTSD de septembre, qui a lieu après la rentrée des classes.

Le DASEN nous répond qu' "autant que possible", il souhaite "ne pas fermer de classe en septembre, mais que rien ne permet de le garantir à 100%".

FO soulève la question des communes à moins de 5000 habitants, et d'une optique de ne pas y faire de fermeture au prochain CTSD sans l'accord des maires, comme le ministre l'avait décidé pour les CTSD de 2020 qui préparaient la rentrée 2021-22.

Le DASEN n'a pas eu de consignes particulières sur ce point. 

Il n'est donc pas d'actualité. Il précise que "fermer une école sans l'accord du maire n'est cependant pas possible." 

Le CTSD pour préparer la rentrée de 2022-23 devait avoir lieu le 27 janvier, jour de grève.

Il a donc été déplacé :

- Groupe de Travail préparatoire : 24 janvier 2022

- Comité Technique Spécial Départemental : 31 janvier 2022

> Lire ici le communiqué du SnudiFO86 : Carte scolaire 2022, vers une rentrée catastrophique ?

> Remplissez sans tarder l’enquête carte scolaire (en ien ici)

Evaluations d'écoles

FO demande l'abandon de ces évaluations d'écoles, et rapporte les remontées de collègues concernés qui se sentent désignés d'office, parfois sans que leur directeur/trice ne les ait même consultés en amont, et mis au pied du mur, accablés d'une charge de travail supplémentaire, pour un résultat dangereux (lynchage) et inapproprié.

12% des écoles du département (+/- 3 écoles par circonscription) sont à ce jour concernées. il devrait y en avoir environ 20 à 30 sur l'année.

L'IEN-A nous explique que c'est "un plus pour l'école", et le DASEN que "ce n'est pas une évaluation par les usagers, c'est une "auto-évaluation" par les personnels eux-mêmes, puis une "évaluation externe" faite en interne". Il précise que présenter les résultats dans l'instance du Conseil d'école ce n'est pas livrer l'élaboration des questionnaires aux parents ou aux élus.

L'IEN-A nous précise que cela ne relève pas d'une charge de travail en plus sur un temps supplémentaire, mais d'une tâche "normale" de plus en lien avec la qualité du service public et de l'ensemble des obligations des équipes, libérées de 12h d'animations pédagogiques pour faire les évaluations d'écoles. (Les équipes ayant eu 9h de M@gistère remplacées par les évaluations d'écoles apprécieront.)

Outil d'abord créé pour le 2nd degré, nous dit-il, on l'applique au 1er degré par une phase d'expérimentation justement pour pouvoir adapter le dispositif. Il rappelle que la "flexibilité pour adapter ce travail aux contraintes des équipes est tout à fait envisageable en contactant son IEN". (comprendre décaler une étape de l'évaluation)

FO sort confortée dans son analyse sur ces évaluations : on se paye notre tête !

PIAL 

FO demande l'abandon des PIAL, un vrai statut et un vrai salaire pour les AESH.

Pas de réponse.

INSPE - Stagiaires - Formation initiale

FO demande que tous les PES soient titularisés. Les moyens humains manquent, le contexte sanitaire rend leur année de stage éminemment difficile, et une formation n'a d'autre objectif que de permettre la mise en activité, sauf à considérer qu'il ne s'agisse pas d'une formation...

L'IEN-A se veut rassurant : "Il n'y a pas de démission de STAR et 1 seul PES a démissionné jusqu'à présent mais il s'agissait d'une erreur d'orientation professionnelle clairement expliquée par le stagiaire lui-même".

Sur 58 PES, il nous dit que 6 sont signalés "en difficulté".

Exercice du droit syndical

FO rappelle le droit réglementaire de participer aux instances et aux formations syndicales, et que l'administration a déjà privé les collègues du département de leur accès à plus de 190 jours d'absence autorisée pour exercice du droit syndical avec FO sur ces 2 dernières années. C'est l'équivalent d'un ETP (1 poste à temps plein) !

Le DASEN nous répond "on a besoin que les enseignants soient dans les classes."

FO rappelle qu'on a besoin que c'est au ministre d'endosser la responsabilité de garantir la continuité de service, en recrutant les personnels à hauteur des besoins !



Ce compte rendu factuel peut vous faire réagir, n'hésitez pas à contacter le syndicat. 

PLUS QUE JAMAIS L'HEURE EST À ORGANISER LE RAPPORT DE FORCE ! La coupe est pleine ! 

Nous ne voulons pas d'une école disloquée, 

nous ne voulons pas de la division organisée par le ministère, 

nous voulons conserver nos droits statutaires et des conditions de travail porteuses de sens ! 

GRÈVE DU 13 JANVIER 2022 : TOUS MOBILISÉS ! 

préavis d'intention de faire grève en PJ

> je fais remonter le nombre de grévistes de l'école <



Réunion d'Info Syndicale FO en visio mardi 11 janvier 17h-19h 

> je m'inscris pour recevoir le lien <



Le bureau du SNUDI-FO 86

cale




Documents Liés
21-01-03 - Demande audience DASEN SnudiFO86
PDF - 111.7 ko
déclaration intention grève 13-01-22 au 12-02-22
Word - 14.4 ko
Compte-rendu audience Dasen SnudiFO86
PDF - 150.6 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Châtellerault : Fo demande audience au DASEN pour porter les revendications des collègues
Impôts 2022 - Journal FO spécial aide à la déclaration
AUDIENCE : PASS ENSEIGNANT / PROBLEME BULLETINS PAIE / REPRISES TROP PERCUS / DOSSIERS , ABSENCE DE REPONSE DES SERVICES DU RECTORAT / CARTE SCOLAIRE
Election présidentielle : revendications et principes du SNUDI-FO86
Annonces du président-candidat Macron sur l’École : INACCEPTABLE !
Télétravail : la FNEC-FP-FO ne signe pas !
Ukraine : éditorial d’Yves Veyrier - 9 mars 2022
Audience au DASEN : remplacement, temps partiels, PES, fusions, évaluations d’écoles, politique générale du département
Rentrée : se protéger - situation sanitaire - ouvertures fermetures de classes - évaluations d’écoles - audience ministère - grève du 27 janvier - infos adm
Enquête DEPP (obligatoire ?) en maternelle : Le SNUDI FO intervient auprès du ministère
Décharges de directeurs - fin des circonscriptions - fusions corps IEN
Températures dans les classes / RV de Carrière / 4 jours / Inclusion, PIAL et ASH
MANIFESTATION 5 OCTOBRE 2021
GREVE INTERPRO 5 OCTOBRE : ENSEMBLE, ON Y VA !
ANNONCE DE MACRON À MARSEILLE : Qui peut accepter cela ?
"Non, Monsieur le ministre, ce n’est pas ça la Laïcité La Laïcité, c’est le strict respect de la loi de 1905 !"
1 ou 2 jours de Pré-rentrée
La dernière tranche de l’indemnité REP+ dépendra du "mérite" ! Inacceptable !
Dossier FNEC réforme du Lycée et du Bac
Loi 4 D : un premier recul du gouvernement
| 1 | 2 | 3 | 4 |
SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo