Trop c’est trop ! Tous en grève dès jeudi 13 janvier ! / Réunion infos syndicales 11 janvier / FAQ du 6 janvier / CHSCT
Publié; le 7 janvier 2022 | snudi FO

Trop c’est trop ! Tous en grève dès jeudi 13 janvier ! / Réunion infos syndicales 11  janvier / FAQ du 6 janvier / CHSCT


Face au mépris du ministre et à la situation insupportable dans les écoles : Il faut préparer la grève dans l’Education Nationale dès maintenant et porter nos revendications pour que cesse la casse de notre cadre de travail, la casse de nos statuts, la casse de notre santé, la casse des élèves, la casse de l'Ecole de la République !

Comme en témoignent les incessantes remontées du terrain que les collègues adressent au SNUDI-FO 86 depuis le 1er confinement de 2020, et leur montée en puissance depuis la rentrée de septembre 2021, l'épuisement, la perte de sens, les incohérences permanentes sont à leur comble ! 

COMMUNIQUÉ NATIONAL DU SNUDI-FO >> LIRE EN PJ <<

Les RSST, les demandes de reconnaissance d'accidents du travail, de maladie professionnelle, de reconversions professionnelles flambent ! 

OU VA-T-ON À PART DROIT DANS LE MUR ???

En effet, le mépris du ministre est à son comble en ce début d'année civile, la coupe est pleine ! La situation est ingérable dans de très nombreuses écoles du département. Il est plus que légitime de dire STOP ! 

Cette situation intenable du quotidien met en exergue la légitimité de toutes nos revendications non satisfaites jusqu'à présent, que ce soit sur les salaires, le manque de remplaçants, les postes :


  • Des postes statutaires par l’ouverture immédiate des listes complémentaires ;

  • Des capteurs CO2 et des purificateurs d’air dans toutes les classes ;

  • Des masques FFP2 à disposition et en quantité ;

  • Des dépistages effectifs et systématiques des personnels comme des élèves ;

  • L'arrêt de toute pression vis à vis des personnels pour assurer un télé-enseignement non réglementaire ;

  • Le recrutement immédiat d'infirmières scolaires, de médecins scolaires et des 8 médecins de préventions indispensables à notre santé au travail ;

  • La réintégration de tous les personnels suspendus (3 dans la Vienne pour le 1er degré)

  • La tenue des CHSCT-D et l'abandon du projet de suppression des CHSCT (Comités Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail)

  • Une revalorisation salariale immédiate : augmentation de 21% de la valeur du point d'indice et une augmentation indiciaire immédiate de 183€ net comme l'ont obtenue les hospitaliers ;

  • Des consignes et des directives claires de notre administration ; 

  • Aucune fermeture de classe pour la prochaine rentrée scolaire (CTSD du 31 janvier) ;

  • Abandon des expérimentations destructrices de nos droits statutaires (formations constellations, évaluations d'école,...) ;

  • Le respect de toutes les prérogatives des directeurs d'école, l'arrêt de l'accumulation des tâches supplémentaires, l'abandon de la loi Rilhac et des expérimentations de Marseille ;

  • Un vrai salaire et un vrai statut pour les AESH, l'abandon des PIAL.

L'heure est au rapport de force, le ministre doit céder ! Après 5 ans de méfaits imposés à la profession, il est temps de lui renvoyer l'ascenseur et nous faire entendre !

Quel enseignant du département peut aujourd'hui dire qu'il est satisfait de son cadre et de ses conditions de travail, de la prise en compte de sa santé, de sa rémunération ?

AUCUN !

TOUS CONCERNÉS ! ET NOUS SOMMES PLUS DE 2000 CONCERNÉS ! 

FAISONS NOUS MASSIVEMENT ENTENDRE PAR LA MINORITÉ QUI NOUS BROIE !


TOUS EN GRÈVE LE 13 JANVIER ET TOUS AU RECTORAT POUR EXIGER QUE NOS REVENDICATIONS SOIENT ENTENDUES !

Grève jeudi 13 janvier : faites remonter le nombre de grévistes ! (lien ICI)

Préparez vos déclarations d'intention* de grève dès aujourd’hui ! >> VOIR EN PJ
(et pour toute la période: *une déclaration d'intention ne présage en rien de ma participation effective à la grève)
Un appel à la grève est en cours et vous parviendra très rapidement

Nous savons que l’école est devenue un enjeu économique majeur pour ce gouvernement qui décide de la maintenir ouverte coûte que coûte, aux dépens de la sécurité des personnels comme des élèves : c’est le moment, nous pouvons peser et nous faire entendre; mobilisons nous dès maintenant !

Encore une FAQ le 6 janvier ! improvisation et gestion au doigt mouillé !


Participez à la prochaine Réunion d’Information Syndicale, inscrivez-vous !

MARDI 11 JANVIER (Visio) 17h00

Désorganisation des écoles, protocoles inapplicables et non protecteurs, manque de moyens en postes, en protection, absence de considération du ministre, chaos dans les écoles… La colère de l’ensemble des collègues des écoles s'exprime massivement. A la veille d’une carte scolaire qui s’annonce expéditive: Décidons ensemble des moyens de gagner sur les revendications, participons nombreux à cette réunion, et organisons nous !

Réunion ouverte à tous, PE, AESH, syndiqués et non syndiqués… Réunion déductible des 108h annualisées (peut remplacer une animation pédagogique, un conseil des maître/cycle, etc).

>> Inscription en ligne en cliquant ici <<




Courrier à l'attention des parents d'élèves

Le SNUDI-FO 86 a rédigé une lettre ouverte à l'attention des parents d'élèves (>> VOIR PJ). Vous pouvez la diffuser en passant par les représentants des parents d'élèves, l'afficher à l'extérieur de l'école ou la remettre pliée en deux et agrafée aux parents d'élèves devant le portail de votre école.



Autre information importante : CHSCT-A extraordinaire le 10 janvier

Malgré la procédure d’alerte déposée par FO (lire en PJ), l'administration ne prévoit pas de réunir de CHSCT Départemental extraordinaire, au motif qu'un CHSCT Académique aura lieu lundi 10 janvier. 

CONTACTEZ LE SYNDICAT, faites-nous remonter tous les dysfonctionnements et les problèmes que vous rencontrez  en lien avec la gestion de la situation sanitaire : ils pourront  compléter et étayer nos interventions lors de ce CHSCT(snudifo86@gmail.com) et prenez conseil pour rédiger les RSST !


Exemple de signalement RSST :

Rentré(e) le 03 janvier 2022 avec la mise en place d’un nouveau protocole qui prévoit qu’une simple attestation parentale suffit à prouver qu’un enfant a effectué un autotest covid négatif, voire qui tend à supprimer ces autotests à J+2 et J+4 à cause d’une supposée pénurie.

Je n’ai toujours pas droit à des équipements de protection individuels suffisants pour garantir mon intégrité sanitaire.

Je suis très inquiet(e) pour ma santé d’autant plus que le gouvernement annonce que les enseignants seront massivement impactés par le virus COVID omicron.

Je me sens méprisé(e) par l’institution et en danger sur mon lieu de travail. Je ne me sens pas protégé(e) par mon employeur comme le prévoit la loi.



LE BUREAU DU SNUDI-FO 86



cale




SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo