Campagne de test : CHSCT extra
Publié; le 28 janvier 2021 | snudi FO

Hyper-réactivité du Ministre face à la crise sanitaire : lancement d'une campagne de tests pour les personnels volontaires dans les établissements scolaires : avec 9 mois de retard, c'est toujours moins que le temps de gestation du mammouth...


L'avis déposé par FO au CHSCT-Ministériel de mars 2020, enfin pris en compte.


Un CHSCT-D extraordinaire a été réuni le jeudi 21 janvier pour présenter aux représentants syndicaux le plan de mise en œuvre de la campagne de tests antigéniques proposée aux personnels volontaires.


Calendrier de cette campagne "préventive" sur la base du volontariat.

Le DASEN indique que les consignes ministérielles tombent au jour le jour, puisqu'une circulaire attendue le vendredi 22 janvier pouvait encore modifier cette opération, et que d'autres annonces peuvent à tout moment imposer d'autres caps.


Depuis décembre 2020, des lycées ont donc été ciblés et ont pu bénéficié de l'expérimentation de ce dispositif, comme à Loudun, au Bois d'Amour, ou à Nelson Mandela, où les personnels volontaires s'inscrivent via une plateforme "doodle", à défaut d'une application Education Nationale, qui, nous dit-on, sera bientôt disponible. D'autres lycées ont pu se voir proposer l'offre par la suite (Civray, Montmorillon, Camille Guérin).


Avec 4 infirmières scolaires, dans un lycée, on peut tester jusqu'à 140 personnes sur 1 jour.


Modalités au 21-01-2021

Quand, et seulement quand, 3 cas positifs sont avérés sur une école, un collège, un lycée, le test doit être proposé aux personnels de l'établissement, aux lycéens majeurs, aux élèves mineurs sur accord des familles, dans les 48h.

Les élèves de primaire ne sont pas concernés, sauf si l'ARS le stipule. Il s'agira alors des élèves de 6 ans et plus seulement.


Au constat des 3 cas positifs (jour J), les chefs d'établissement (I.E.N., Principaux et Proviseurs) sont prévenus. Le même jour, ils doivent communiquer, aux salariés et aux familles, l'information qu'une campagne de tests va être proposée. Les I.E.N. s'appuient sur les directeurs pour le relai de la communication.


Le lendemain (J+1) on recense les retours des volontaires au test.


Le jour suivant (J+2) on teste les volontaires inscrits.


Si le jour J est un jeudi ou un vendredi, tout s'annule puisque l'opération de test aurait alors lieu sur le week-end. Dans ce cas, chacun pourra se faire tester par ses propres moyens en laboratoire.


Demandes / Écueils dénoncés par FO

- Tests sur le temps de travail : FO demande que les tests soient faits sur temps de travail.

Si les personnels du 2nd degré peuvent profiter d'heures sans cours dans la journée pour aller se faire tester, pour le 1er degré c'est impossible.


Le DASEN répond qu'il faut s'adapter. Il autorisera les absences sans retenue sur salaire. Pour l'instant il propose que les personnels des écoles profitent de la pause de midi, de la plage 17h/18h, ou sur temps de classe si des remplaçants sont disponibles.


FO est intervenu pour rappeler que les enseignants sont contraints de laisser leur classe pour faire office de cantine (protocole renforcé), et vont déjà corriger leurs copies et préparer les cours de l'après-midi dans leur voiture pendant la pause méridienne. Il ne manquait plus que de profiter de l'occasion pour leur proposer de faire des km pour aller se faire tester ! C'est donc très insuffisant.


- Personnels médicaux pour la campagne de test : les médecins scolaires et infirmières scolaires sont chargés de mener l'opération.

Pour FO cela est complètement anormal et souligne une fois de plus le problème de la médecine du travail dans le département. Les médecins et infirmières scolaires, croulant déjà sous le travail par manque de moyens, n'ont pas vocation à laisser leurs missions au service des élèves pour répondre à une prise de conscience abusivement tardive du Ministre qui lance cette campagne de test trop tard !


FO demande que des personnels médicaux formés pour ces missions soient sollicités (croix rouge, protection civile...)

Le DASEN indique que le projet est à l'étude avec la Préfecture, que le Conseil départemental peut aussi prêter main forte (collèges), mais que cela ne doit pas donner lieu à un tir croisé avec la campagne de vaccination.


FO interroge le DASEN : le Ministre a-t-il bien mesuré que l'actualité à court terme c'est l'arrivée des variants de la COVID-19, un confinement possible, des annonces de professionnels de la santé indiquant que les masques FFP2 (demandés par FO sans relâche depuis le déconfinement du 11 mai 2020) seront nécessaires pour les salariés accueillant du public ?


Aura-t-on à nouveau 9 mois de latence entre l'actualité et la réponse de l'Education Nationale ?


- Fréquence de tests et résultats : dans le 2ndaire, avec le nombre important de personnes potentiellement testées, chaque semaine nous verront apparaître au moins 3 cas positifs, relançant l'opération de tests pour la semaine suivante et ainsi de suite...chaque semaine...


- FO demande que les informations à l'adresse des personnels soient claires et uniformisées, notamment à propos des modalités de passage mais aussi des contre-indications liées à l'utilisation des produits pour les tests.



Pour la FNEC-FP-FO 86,

Julien Marmisse


cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Campagne de test : CHSCT extra
Pas d’école obligatoire ces jeudi 17 et vendredi 18 décembre... GROTESQUE, INSULTANT, RIDICULE, MEPRISANT ?... OU TOUT A LA FOIS !
Masques pour les élèves : le SNUDI-FO écrit au ministre
Malgré l’état d’urgence et les manœuvres du ministre les personnels en grève ont dit NON à Blanquer !
Oui, il faut la création massive et urgente de postes ! - SIGNEZ LA MOTION A LA DEMANDE UNITAIRE POUR UN RECRUTEMENT D’URGENCE !
ASA personnels vulnérables - télétravail - RSST : se protéger des conditions de rentrée
Infos rentrée 2 novembre
L’intersyndicale adresse une alerte sociale au Ministre
communique SNUDI-FO rentree 2 novembre
Conditions sanitaires, affectations, postes manquants… Faites remonter au SNUDI-FO les problèmes relatifs à la rentrée !
La liste des personnes classées « vulnérables » largement restreinte par décret !
Prime Covid
Comptes Rendus : Reprise des écoles, évolution au 2 juin, primes, CTSD CTM
Communiqué de presse FO : Chauvigny, il n’est plus possible de minimiser les risques
CHSCT D : FO obtient des réponses - Compte Rendu détaillé
Aucune obligation de reprendre le 11
ALERTE DIRECTEURS : En plus d’engager inconsidérément la santé des personnels, le gouvernement utilise la pandémie pour porter un nouveau coup contre notre statut et imposer le directeur chef d’établissement autonome
FO adresse vos questions et demande des réponses au DASEN
FO vous protège : démarche pour se protéger de la reprise du 11 mai
11 mai : communiqué intersyndical SNUDI-FO 86, SN-FO-LC 86, SUD Education 86, CGT Educ’action 86 et CNT86
| 1 | 2 | 3 |
SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo