Allocution du 1er ministre à l’assemblée
Publié; le 2 mai 2020 | snudi FO

ALLOCUTION DU 1er MINISTRE À L'ASSEMBLÉE
3 MENSONGES DU PREMIER MINISTRE - 3 RISQUES POUR LES PERSONNELS !
Les annonces de Philippe mardi 28 avril n'y ont rien changé : en masse, personnels, parents d'élèves, salariés, signent la pétition FO (54 000 signatures en moins de 10 jours) car ils considèrent la reprise le 11 mai, dans les conditions qui ont été présentées, comme impossible. Ils ont raison.


si vous ne l'avez pas encore signée, lien ci-dessous :
https://www.fo-fnecfp.fr/le-11-mai-ou-apres-pas-de-reprise-sans-depistage-systematique-sans-tous-les-moyens-de-protection-necessaires/

Philippe, dans son allocution a commis 3 mensonges :


concernant la pandémie, Philippe dit "La décrue est engagée". Faux : le nombre de morts continue à augmenter régulièrement, sans compter les morts à domicile (9000 selon un syndicat de médecins)


concernant les masques, Philippe dit "il y aura donc assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai". Faux : et il le dit lui-même, "Et nous avons réouvert récemment,[...] les marchands de tissus et les ateliers de couture, et diffusé des guides pratiques de confection de masque, afin que chacun se mobilise pour en produire.".
Comprendre, chacun devra coudre son masque lui-même, ou l'acheter. Rien sur les masques FFP 2, les seuls reconnus par le Code du travail comme pouvant protéger celui qui le porte


concernant les tests, Philippe dit "L’objectif final de cette politique ambitieuse de tests, c’est de permettre d’isoler au plus vite les porteurs du virus afin de casser les chaînes de transmission.". Faux : d'ailleurs ce même Philippe dit "Nous nous sommes fixés l’objectif de réaliser au moins 700 000 tests virologiques par semaine au 11 mai.", ce qui ne permet même pas de tester les seuls personnels de l'éducation nationale !

Ces mensonges, une émission de télévision bien connue les a relevés et en a qualifiés certains de "mensonges d'état" : https://www.youtube.com/watch?v=oCa0rJGkVh8

Ces mensonges du gouvernement, son incurie, sa politique globale à l'égard de l'immense majorité, font courir 3 catégories de risques pour les personnels de l'éducation nationale :


le risque viral : être contaminé, importer le virus dans son foyer familial
le risque pénal : tout personnel d'éducation et d'enseignement (mais pas seulement) pourra être poursuivi au pénal au titre de l'infraction "faute d’imprudence, de négligence ou un manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement" (article 121-3 du Code pénal) et devoir assumer peine de prison, amende, et dommages et intérêts aux victimes de contamination dès lors qu'il serait montré qu'il n'a pas respecté le protocole de reprise
le risque de voir exploser nos obligations réglementaires de service : présentiel additionné à du télétravail, réunionite, temps de travail pendant les congés scolaires, surveillance dans la cour et les déplacements etc ...

Dans cette situation, notre fédération nationale, la FNEC-FP FO, a pris ses responsabilités en ayant lancé une procédure d’alerte auprès du Ministère compte tenu des risques encourus par les personnels. 


De très nombreuses voix se sont élevées contre une reprise à partir du 11 mai : des collectivités, des fédérations de parents d’élèves, des syndicats de personnels de Direction, et même des syndicats de DASEN, qui rappelons-le ont des responsabilités particulières « pour assurer la sécurité des personnes et des biens, l'hygiène et la salubrité de l'établissement », comme le stipule le Code de l’éducation (article 421-10) .

Ainsi, considérant qu’aucun personnel ne doit avoir à assumer l’incurie du gouvernement, le syndicat informe qu'il prendra toutes ses responsabilités et qu’il apportera tout son soutien aux personnels qui auront besoin d'être protégés.



Julien Marmisse

pour le bureau du SNUDI-FO 86

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Prime Covid
Comptes Rendus : Reprise des écoles, évolution au 2 juin, primes, CTSD CTM
Communiqué de presse FO : Chauvigny, il n’est plus possible de minimiser les risques
CHSCT D : FO obtient des réponses - Compte Rendu détaillé
Aucune obligation de reprendre le 11
ALERTE DIRECTEURS : En plus d’engager inconsidérément la santé des personnels, le gouvernement utilise la pandémie pour porter un nouveau coup contre notre statut et imposer le directeur chef d’établissement autonome
FO adresse vos questions et demande des réponses au DASEN
FO vous protège : démarche pour se protéger de la reprise du 11 mai
11 mai : communiqué intersyndical SNUDI-FO 86, SN-FO-LC 86, SUD Education 86, CGT Educ’action 86 et CNT86
Allocution du 1er ministre à l’assemblée
11 mai : La FNEC-FP-FO86 lance une procédure d’alerte
Annonces du Premier ministre : aucune réponse,aucune garantie !
Reprise Le 11 Mai ? FO lance une « procédure d’alerte » nationale
Retour à l’école à partir du 11 mai ? Interrogations, inquiétudes, colère
Pas de reprise le 11 mai sans dépistage, sans protections : signez la pétition nationale FO !
CHSCT-A (compte rendu) et reprise du 11 mai
La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !
Aucune fermeture de poste n’est acceptable ! Tous les postes nécessaires doivent être immédiatement créés
FO écrit au Ministre pour réaffirmer les urgences
Le ministre contraint de concéder 1248 créations de postes supplémentaires dans le 1er degré ... mais le compte n’y est pas !
| 1 | 2 |
SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo