Carte scolaire rentrée 2020-2021 : 16 postes en plus, mais toujours pas assez !
Publié; le 16 avril 2020 | snudi FO
Carte scolaire rentrée 2020-2021 :
16 postes en plus, mais toujours pas assez!

Malgré des moyens supplémentaires annoncés en urgence par le Ministre le 7 avril, les moyens demeurent insuffisants pour la rentrée prochaine, dans la Vienne comme ailleurs..
Par ailleurs les 16 postes pour la Vienne devront devront être rendus rapidement, une fois passée la crise.
Il s'agit d'un gros un tour de passe passe comptable : ils devront être rendu d'ici un an.
Force Ouvrière a voté contre le projet du DASEN.

Vos représentants FNEC-FP-FO86 / SnudiFO86 : Diane Ferret, Julien Marmisse

Sommaire
RÉSUMÉ
- tableaux des ouvertures/fermetures 
- réserve pour CTSD de juin
- Grandes Sections à 24  
- plan "climat scolaire" : CMPP, inclusion, brigades pompiers et ASH , RASED
- territorialisation : Fusions d'écoles 
- stagiaires : CAPPEI et PES 

- CRPE
Edito
Le CTSD s'est tenu, en visio-conférence, et ce malgré notre demande de report au delà du confinement (lire ici, et )
Des conditions loin d'être optimales pour les représentants du personnel, avec coupures de connexion, grésil sur les lignes, et difficultés à pouvoir intervenir spontanément. Vous pourrez lire la déclaration liminaire de FO en PJ  en haut à droite de l’article.
FO constate que les 16 postes supplémentaires attribués à la Vienne, suite aux annonces du Ministre le 7 avril,  ne suffiront pas à couvrir les besoins d’ouvertures de postes des écoles du département.
Le DASEN les présente non comme un "bonus", mais comme des moyens afin de permettre des ouvertures malgré les fermetures auxquels il est contraint de renoncer dans les communes de moins de 5000 habitants (13 communes de la Vienne seulement comptent plus de 5000 habitants). >>> lire ici
FO revendique TOUTES les ouvertures nécessaires, l'annulation de TOUTES les fermeturesdans TOUTES les communes : la confinement n'a-t-il pas touché tous les enseignants, toutes les écoles et tous les élèves? 
FO se félicite de la mobilisation des maires du département qui suite à notre courrier se sont positionnés pour défendre leur école, et ont massivement signé notre pétition avec les PE et les parents d'élèves (lire ici). C'est ainsi 19 fermetures qui ont été retirées, 19 classes qui ne seront pas fermé à la faveur du confinement.
Le DASEN met toutefois en garde : "les moyens perdus pour la répartition comptable cette année, seront remis dans la balance dès l'année prochaine pour la rentrée 2021 !"
Ce que le Ministre a donné aujourd'hui, il compte bien le reprendre demain!
Le DASEN est clair : "Le volume d'emplois dans la Vienne est suffisant."
ETONNANT : 
S'il est suffisant pourquoi ne remplace-t-on pas les enseignants absents ? 

Pourquoi n'y a-t-il pas un RASED complet pour 800 élèves ? 

Pourquoi les décharges de directions ne sont elles pas suffisantes ?

Pourquoi les derniers médecins de préventions de l'Académie ont-ils démissionnés en  dénonçant des politiques d'emploi suicidaires pour les santé des personnels, et contraire à toute politique de santé au travail ???

Pour FO le volume est toujours aussi insuffisant !

Ce qui suffisait il y a 25 ans, n'est plus suffisant aujourd'hui pour l'Ecole Publique d'aujourd'hui :

Pour FO, alors que les signalements de situations dangereuses et de risques pour la santé n'ont de cesse d'augmenter de façon exponentielle depuis 2015, il n’est pas acceptable d’entendre que les moyens sont suffisants. Certes il y a moins d'élèves : mais ce ne sont plus les mêmes! 



FO rappelle que les collègues ont fait remonter 73 demandes d’ouverture (dont besoins en RASED, remplaçants, PDMQDC).

En plus de ces demande, FO souligne le manque de décharge de direction : ce n'est pas le ministre le DASEN ou les IEN qui ont géré la crise : ce sont une nouvelle fois les PE qui ont géré, et en première ligne les directrices et directeurs. Des forces importantes ont été laissées par des collègues déjà plus que sous pression avant le confinement, et sous le coup du mépris du gouvernement et du Ministre (loi Darmanin supprimant les CAPD mouvement entre autre, loi Blanquer, loi Retraite, parodi de concertation surla direction d'école...)

Le Ministre a été incapable d'apporter autre chose que du bricolage à la petite semaine!

Le gouvernement doit renoncer à toutes ses contre réformes.

Le Ministre doit mettre plus de moyens sur la table : salaires et postes  en priorité.



TABLEAUX OUVERTURES / FERMETURES

Les tableaux ci-dessous indiquent les mesures retenues à l'issue du CTSD. 



Les organisations syndicales ont voté cette proposition : 

POUR : 2 ( = 2 UNSA) - ABSTENTION : 5 (= 1 SNALC + 4 FSU) - CONTRE : 3 (= 2 FO + 1 FSU)

Sans vote unanimement CONTRE, elle est donc présentée au CDEN du 15 avril 2020 pour validation.



Ouvertures (+ 1 poste à chaque fois / TOTAL +18 et 2 déplacements)

Maternelles : 

Chatellerault Matisse / Mignaloux Beauvoir / Poitiers Perrochon mater.  



Elémentaires : 

- Chatellerault Prévert / Chatellerault Herriot / Poitiers P. Bert  / Coulombiers (moyens provisoires de rentrée 2019 deviennent définitifs) 

- Chatellerault Carême / Avanton Rose des vents / St Benoit I. Jouenne / Rouillé

- Poitiers T. Lainé (dédoublement cp-ce1)



Primaires : 

La Trimouille



Ecole inclusive :

- Migné Auxances / 1 ETP rattaché à Migné-Auxances pour accompagner les élèves du foyer de Salvert

- Migné Auxances Schoelcher : UPE2A (déplacé de Sommières du Clain)

- 1 poste de Directeur "référent départemental vie scolaire"

- 1 poste briagede ASH à Chauvigny Jean Arnaud (déplacé de Lussac-les-Cateaux)

- 3 postes de Brigades d'Appui départementales (dits brigades "pompiers") 

(lire plus bas les explications)



Fermetures (- 1 poste à chaque fois / TOTAL - 9 et 2 déplacements)

Maternelles :

Loudun Chat Botté / Buxerolles Paratte / Jaunay Marigny Prévert / Neuville de Poitou Ptits Cailloux 



Elémentaires :

- Buxerolles Paratte elem (PDMQDC)

- Loudun Prévert (PDMQDC)  



Primaires : 

- St Savin (PDMQDC)

- Chatellerault L. Lagrange



Ecole inclusive :

- Lussac les Chtx elem  : ULIS  (le poste BD ASH affecté sur Lussac sera déplacé sur Chauvigny)

- Sommières du Clain    : UPE2A (déplacé à Migné Auxances)



Fermetures conditionnelles (les fermetures pourront être levées en juin si les effectifs des écoles se consolident):

- Montmorillon St Nicolas élémentaire

- Poitiers Andersen



Réserves et situations pour le CTSD de juin



Le CTSD de juin dit "d'ajustement" (dénoncé par FO car il modifie les postes après le mouvement des PE) étudiera encore d'autres situations d'écoles, gardées "en vigilance", d'après l'évolution des effectifs. 



Pour cela il reste 5 ETP (Equivalents Temps Plein) soit 5 postes.



Certaines mesures sont donc reportées à juin en attente de stabilité décisionnaire des conseils municipaux.



Mais le DASEN veut donner une priorité, pour le CTSD de juin, aux classes "Grandes Sections à 24". 

Comme FO l'a indiqué dans ses alertes à l'administration, les effectifs de maternelle ne sont en effet pas tous établis officiellement, les inscriptions étant rendues impossibles par le confinement. 



Les différentes écoles concernées pour étude en juin sont citées au fil des paragraphes ci-dessous.



Pour des questions de fluctuations d'effectifs imprévisibles (souvent écoles REP ou politique de la ville), et bien que la demande de FO ait été de les traiter en accordant une ouverture dès maintenant, les écoles suivantes seront aussi suivies en juin pour ouverture : 

Poitiers Micromégas,  

Poitiers Ch. Perrault,

Poitiers J. Brel élémentaire, 

Dissay élémentaire,

Mignaloux Beauvoir élémentaire,

Bonneuil Matours élémentaire,

St Georges les Baillargeaux élémentaire,

Savigny l'Evescault.



Des écoles en surveillance fermeture en juin :

Chatellerault Ferry élémentaire

Lavausseau

Poitiers Neruda maternelle

St Georges les Baillargeaux maternelle

Valence en Poitou école J. Lafond





Grandes Sections à 24



Si les CP-CE1 dédoublés sont tous installés, le DASEN indique qu'il entend réguler encore pour ajuster les postes sur ces dispositifs. 

La priorité de juin sera donnée aux "GS à 24" selon une méthode de comptage qu'il refuse de faire école par école quand plusieurs maternelles existent sur une même commune. Il renvoie aux maires la responsabilité de répartir les effectifs de maternelle sur les différentes écoles de leur commune, avant de réfléchir aux moyens à allouer ou non pour les GS à 24. 

Ainsi, sur Poitiers, 4 écoles maternelles sont concernées, mais un Groupe de Travail avec la mairie doit permettre de répartir les élèves des 4 écoles, de façon à ne pas avoir 4 postes ce qui était initialement prévu mais 2 à ouvrir seulement.

 

Lorsqu'il s'agit d'une école primaire, les répartitions des GS peuvent se faire vers des classes MS ou CP, l'objectif étant qu'à chaque fois, il n'y ait pas plus de 24 GS. 

FO constate que l'on préfère donc créer des cours doubles plutôt que de donner les moyens sans impacter les autres classes.

On voit ici un intérêt de plus, pour le DASEN, à fusionner les écoles dès que possible, rendant ces cours doubles et notamment GS-CP encore plus justifiés. 

Pour FO ces mécanismes découlent des moyens insuffisants alloués à la Vienne, et à l'Education Nationale en général, et accentuent la dégradation de nos conditions de travail, par une gestion comptable.



Les écoles de Montmorillon RossignolBiardValence en Poitou et Chauvigny Villeneuvene subiront pas de fermetures (ni même en juin) pour permettre l'accueil des GS à 24 et/ou par mesure d'accompagnement du rural pour les communes à moins de 5000 habitants. C'est aussi le cas de Benassay-Lavausseau, où le DASEN indique qu'il aurait pu prélever 2 postes (là encore, la question de l'objectif des fusions de communes est posée...).

Ces écoles seront remises dans la préparation de la carte scolaire pour la rentrée 2021.



Restent à l'étude pour juin sur base des GS à 24 : les écoles maternelles de PoitiersDiennéSt Martin la Pallu et Moncontour





Plan "climat scolaire" : CMPP, inclusion, brigades pompiers et ASH  



Les alertes et revendications portées par FO en CHSCT-D sur les problèmes de santé au travail toujours à la hausse d'année en année, et dus à des effets d'inclusion mal accompagnée, ou des effets de harcèlement au travail sont entendues ! Le DASEN reconnait que ces situations sont à la hausse de manière inquiétante et entend y apporter des solutions.

Il met en place un plan "climat scolaire", pour lequel il souhaite ouvrir 7 postes dédiés : 

- 1 directeur référent vie scolaire (ouvert cf tableaux)

- 1 Conseiller Pédagogique référent vie scolaire (reporté)

- 5 Titulaires Remplaçants Brigades d'appui (3 ouverts, 2 reportés)

Pour FOla santé au travail relève des obligations de l'employeur. Les structures spécialisées doivent bénéficier des moyens pour accueillir les élèves à besoins particuliers et à troubles du comportement. L'inclusion à marche forcée créée des risques sanitaires et psycho-sociaux, pour les personnels autant que pour les élèves.

FO se félicite que la mobilisation des personnels PE du CMPP avec leurs syndicats FO et FSU permette l’annulation des fermetures, et le maintein des 2,5 postes pour la rentrée 2020-2021
La restructuration du CMPP pour un service "hors les mûrs" (comprendre sur place dans les écoles avec des unités externalisées de soins) va laisser 20% des élèves, aujourd'hui suivis, hors du champ d'intervention du nouveau CMPP.
Voilà ce que faisait l'ARS Nouvelle Aquitaine au lieu de prémunir la population contre une possible crise sanitaires!
Elle ne contrôlait pas les stock de masque, elle ne constituait pas des masque tel que la légistation l'y oblige depuis 2008. 
NON, elle imposait au CMPP86 un cahier des charges pour priver de soins plusieurs centaines d'enfants en grand besoin (et plusieurs milliers dans la région) ! (
lire ici). Si les emplois de PE sont maintenus, malheureusement, l'ARS n'a pas renoncé à priver de soin ces enfants dès septembre prochain. 

LE DASEN EXPLIQUE QU'EN CONTREPARTIE DES POSTES PE MAINTENUS AU CMPP QU'ON L’EMPÊCHE DE RETIRER, IL NE POURRA PAS CRÉER DE POSTE DE BRIGADE.
Concernant les postes de RASED, le DASEN, continuant sa brillante démonstration comptable, nous indique qu'il y a 3 ETP sur des postes de RASED qui ont été ajouté depuis la rentrée 2017.
Il indique  qu'étant donné la baisse du nombre d'élève dans le département, c'est finalement "plus de RASED". Démonstration : moins d'élèves = moins d'élèves en difficulté. CQFD : les élèves en difficulté sont déjà suffisamment gâtés!
Il y a donc, selon le DASEN, suffisamment de postes de RASED dans le département, et il n'en rajoutera pas un seul pour la rentrée 2020.


Territorialisation : Fusions d'écoles 

Sur le sujet des fusions d'écoles, FO a dénoncé leur mise en place expérimentale aussi bien qu'officielle, FO sa félicite donc du retrait d'une mesure annoncée hors de tout cadre de discussion avec les équipes et les partenaires mairie/parents est largement rassurant. 

Mais d'autres restent.

"On a trop de directeurs dans ce département et trop de directeurs par défaut." explique le DASEN.


Economies budgétaires donc ! Répartitions des élèves menant à des GS/CP souvent sans ATSEM, facilités à ne pas envoyer de remplaçant car les répartitions d'élèves à garder dans les autres classes de l'école primaire sont rendues possibles.


La méthode est donc de profiter idéalement du départ d'un des deux directeurs (de la maternelle ou de l'élémentaire) pour geler le poste (qui n’apparaît pas au mouvement) et pouvoir ainsi mettre en place un "dispositif expérimental" de fusion (loi école de la confiance permettant des dispositifs dérogeant au droit réglementaire). Et pendant un an, les 2 structures fonctionnent comme une école primaire (avec les moyens adaptés en décharges par nombre de classe), sans en être une officiellement. 
Si les chantiers et discussions pour officialiser les fusions n'aboutissent pas (municipalité qui bloque), les écoles reviennent à 2 structures disjointes.


Des chantiers sont donc en cours : 
Lakanal Littré à Chatellerault, en suspens pour le moment pour cause de confinement, et attente de décision de mairie
Pagnol et Pérochon à Poitiers, la fusion est actée


D'autres relèvent d'effets de chantage :
St Nicolas à Montmorillon : 2 fermetures auraient dû avoir lieu, 1 est retirée pour soutenir les GS à 24, le DASEN annonce attendre l'évolution du projet de fusion qu'il souhaite finalisé en juin pour être en place dès septembre. Selon qu'il aboutit ou non, la fermeture restante sera maintenue ou levée... Elle est devenue "conditionnelle" pour l'instant. 




Stagiaires CAPPEI et PES 


CAPPEI : pour permettre aux stagiaires de bénéficier de leur temps de formation complet, bloqué en raison du confinement, la certification CAPPEI est reportée à la fin de l'année civile. Leurs postes seront bloqués au mouvement pour leur laisser le temps de finir leur parcours.


PES : Alors que la demande de FO est claire : il faut titulariser tous les PES automatiquement pour la rentrée 2020, le DASEN refuse, justifiant qu'il faut pouvoir intervenir auprès des PES en difficulté. Eux non plus n'ayant pas eu leur temps de formation/stage complet, il faut compléter. 
Pas de réponse claire sur les dispositions qui seront prises, des "pistes" sont à l'étude, comme les faire reprendre en binôme-enseignant dans la classe sur les 15 premiers jours de sortie de confinement, en fonction de la date réelle du retour à l'école.


Encore une fois et comme FO n'a de cesse de le répéter au DASEN : rien ne prouve que le 11 mai permette un retour devant élèvesrien n'indique que les élèves reprendront avant septembre à l'heure actuelle, et tout indique que les personnels sont maintenus dans des incertitudes anormales et préjudiciables


A situation de crise, des annonces claires et des gestes forts ! 
Il faut titulariser les PES et continuer de les aider dans leur début de carrière une fois T1, l'année prochaine.




CRPE


Pour l'instant il n'y a aucune nouvelle sur le CRPE 2020 ni sur la façon dont la Vienne va obtenir le personnel pour couvrir les 16 ETP supplémentaires.



cale




SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo