Poursuite et amplification de la mobilisation les 14, 15 et 16 janvier / attaques de Blanquer contre la profession
Publié; le 10 janvier 2020, mis à jour le 12 janvier 2020 | snudi FO

Chers Collègues,

La grève entamée le 5 décembre se poursuit. Depuis 36 jours, les cheminots, les agents de la RATP, mais aussi des enseignants, des personnels de l’Opéra sont en grève pour le retrait de la réforme Macron-Blackrock. Ils été rejoints début janvier par les avocats, par les raffineries…

Hier, une nouvelle importante manifestation a eu lieu à Poitiers (6 000 manifestants) comme partout en France. De nombreux collègues PE étaient en grève.

 

Continuons de nous mobiliser pour exiger le retrait du projet de loi sur les retraites mais aussi pour l’arrêt des réformes du ministre de l’éducation nationale qui conduisent à l’aggravation de nos conditions de travail et à la destruction de notre statut.


RETRAITES : Amplifions la mobilisation !


A l’appel des organisations syndicales, soyons massivement en grève les 14, 15 et 16 janvier !

Les organisations syndicales FO, CGT, Solidaires, FSU se sont réunies hier soir et ont lancé un nouvel appel à la grève les 14, 15 et 16 janvier (
communiqué intersyndical en PJ ou à lire ici) alors que le projet de loi sera présenté au conseil des ministres le 24 janvier. C’est donc le moment d’y aller et de porter le coup de grâce à cette réforme ! C’est maintenant que tout se joue !


Tous en grève les 14, 15 et 16 janvier public-privé !


A Poitiers, rendez-vous les 14, 15 et 16 janvier à 14 h Porte de Paris !  


Pour cela, le SNUDI-FO invite les collègues à se réunir dans les écoles et à décider la grève en envoyant, pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, leur déclaration d’intention de grève à partir du mardi 14 janvier (à envoyer avant samedi soir minuit).

 

! Informez-nous de la mobilisation dans votre école enremplissant le formulaire ! --> ICI <-- 


Le SNUDI-FO vous rappelle qu’une manifestation est prévue samedi 11 janvier, départ à 14h stade de la Madeleine. (tract en PJ)


LA MOBILISATION DOIT ETRE FORTE PARCE QU'ACCEPTER CE PROJET C'EST ACCEPTER …

que nous, nos jeunes collègues, nos enfants vieillissent dans la pauvreté, en allant ici ou là quémander une aide, un repas, quelques heures de travail...

qu'un groupuscule ultra-minoritaire dépouille de ses droits toute une population sans réagir, au mépris des sacrifices qui ont permis de les conquérir

que les milliards mis de côté chaque mois par les salariés pour les pensions aillent enrichir encore les transnationales financières comme Black Rock

qu'après une carrière enfin terminée, on nous dise "vous n'aurez rien, la compagnie a eu de mauvais résultats en Bourse" comme c'est déjà arrivé à des milliers de salariés

que n'importe qui, élu à l'Elysée sur un malentendu décide de baisser la valeur du point dans une loi de finances, pour voir nos moyens d'existence réduits d'autant, chaque année s'il le faut...


FACE A LA PROPAGANDE, REAFFIRMONS-LE:

Le système actuel n'est pas en danger ! Le fameux déficit annoncé partout n'en est pas un, ce sont des impayés, et les réserves sont encore suffisantes pour longtemps.

Le système à points n'est pas plus équitable ! Il traite de la même manière un mineur et une hôtesse d'accueil, une caissière précaire et un inspecteur ! Cette "égalité" est-elle équitable ?

Ce projet nous appauvrira TOUS lorsque nous serons vieux, fatigués, malades, et plus en situation de peser par la grève. Et les femmes plus encore !

Nous n'avons pas le choix: nous devons gagner ! Et c'est possible, nous ne sommes pas seuls.


DECRET SUR LA RUPTURE CONVENTIONNELLE : 

UN DISPOSITIF PERMETTANT PRESSIONS HIERARCHIQUES ET LICENCIEMENTS DEGUISES

 

Pendant les vacances de Noël, et en plein milieu de la mobilisation contre la réforme des retraites, le décret n° 2019-1593 du 31 décembre 2019 relatif à la procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique est paru au journal officiel le 1er janvier 2020.

 

Un hasard si ce dispositif intervient dans un contexte où les conditions d’exercice des agents publics ont été largement dégradées ces dernières années et que les personnels subissent de plus en plus de pressions de leur hiérarchie les poussant parfois au suicide ?

Un moyen pour l'Etat de se défaire des agents en réadaptation pour lesquels aucune solution adaptée ne sera désormais proposée ?

 

Communiqué de la FNEC-FP-FO à lire ICI.

Pour mémoire, au conseil commun de la fonction publique du 22 novembre 2019, aucune organisation syndicale n'a voté pour ce dispositif !

Contre : CGT - FO - FSU - Solidaires - FAFP

Abstentions : CGC - UNSA - CFDT – CFTC

 

UNE DOTATION NEGATIVE POUR L’ACADEMIE DE POITIERS A LA RENTREE 2020

 

Alors que les problèmes de remplacement ne sont toujours pas résolus dans le département, et que de nombreux postes RASED ne sont pas pourvus, la dotation pour l’académie est négative (-40 postes pour l’académie) pour la rentrée 2020. Pour rappel, l’année dernière, la dotation était nulle, et le DASEN avait refusé des temps partiels pour permettre de récupérer des postes.

Nous ne pouvons pas laisser le ministre se moquer de nous et nous demander d’en faire toujours plus avec des moyens toujours moindres.

 

LES DEMANDES DES DIRECTEURS D’ECOLES NE SONT PAS PRISES EN COMPTE

 

Malgré la mobilisation l’année dernière contre la loi dite « école de la confiance » qui rejette l’intention du ministre de développer des EPEP ou EPSF en regroupant et en fermant des écoles et en imposant un statut de chef d’établissement 1er degré, Blanquer a continué de développer son projet de nouveau statut de directeur. Cependant, les réponses obtenues à la consultation des directeurs d’école contredisent la volonté du ministre.

Les directeurs réaffirment le besoin de décharge supplémentaire, d’allégement des tâches, et de revalorisation du salaire mais ne souhaitent pas devenir supérieurs hiérarchique de leurs collègues adjoints (communiqué du SNUDI-FO à lire ici).

Le ministre n’écoute pas les demandes des collègues et continue à dérouler les réformes qui détruisent notre statut.


cale




SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo