Résultats CAPD 9 juillet 2019
Publié; le 12 juillet 2019 | snudi FO


CAPD MOUVEMENT DU 9 JUILLET 2019 :

Des centaines de collègues sans poste, comme « pris en otage ».

 

Un groupe de travail (GT) mouvement s’est tenu ce mardi 9 juillet le matin, puis une CAPD cet après-midi.

 

Très peu d’affectations ont pu être prononcées. Le Snudi-FO86 a informé de leur affectation (ou non-affectation) par SMS les collègues qui ont complété les fiches de suivi mouvement. 

Si vous n'avez pas complété la fiche de suivi syndicale  et voulez être informé(e) contactez nous au : 0660413485 ou 0689329199. 

 

Le bilan une fois de plus est en dessous des attentes des personnels pour ne pas dire plus…

 

A la fin de la CAPD seuls 12 collègues ont été nommés sur un poste.

 

Dans la suite logique du retard pris à cause du nouveau logiciel voulu par M. Blanquer, 149 collègues se trouvent sans affectation à l’issue de cette CAPD.

 

Le GT et la CAPD ont été essentiellement consacrés à la composition des postes fractionnés. Mais à l’issue du GT, la recomposition n’a pu être effectuée que pour 4 circonscriptions sur les 7.

Les nominations d’office (nominations au barème) des 149 collègues sans poste n’ont donc pas pu être commencées.

 

Le DASEN a fixé la tenue d’un nouveau groupe de travail et une nouvelle CAPD, la semaine avant la rentrée (probablement le mercredi 28 août) pour effectuer des nominations complémentaires, les opérations de mouvement se prolongeront avec les affectations de rentrée lors de la CAPD du mardi 3 septembre.

 

Ainsi des collègues qui depuis des années font les mêmes compléments sur les mêmes écoles, ne savent toujours pas s’ils doivent faire leurs cartons, déménager leurs affaires, ou non ! Des centaines de collègues ne savent pas qui fera leur complément à la rentrée.

C’est toute la rentrée prochaine qui devra être organisée dans la précipitation fin août / début septembre.

 

Depuis le mois de décembre le Snudi-FO n’a eu de cesse de demander au Ministre de renoncer à son « nouveau mouvement ».

Le Ministre porte l’entière responsabilité de la désorganisation actuelle et à venir pour avoir imposé son nouveau logiciel et de nouvelles règles du mouvement contre l’avis unanime des organisations syndicales (lire extrait de la déclaration FO ci-dessous)

 

Ce soir, à cause de Blanquer ce sont des centaines de collègues qui se sentent pris en « otage » !

Comment peut-on faire CONFIANCE à un Ministre après cela ?

Comment peut-on laisser écrire une loi à un Ministre incapable de faire fonctionner le mouvement des personnels du premier degré ?

Comment Monsieur Blanquer peut-il continuer après cela, et après avoir tripatouillé les notes du BAC ?

 

Fabien Vasselin, représentant Snudi-FO86 à la CAPD de la Vienne.

 

Vous êtes sans poste à l'issue de la CAPD du 9 juillet :

Complétez la fiche de suivi phase d'ajustement en cliquant ICI 

 

Extrait de la déclaration Snudi-FO86 à la CAPD du 4 juillet :

"Nous tenons en introduction à remercier au nom de nos collègues les personnels administratifs, et leur témoigner notre soutien plein et entier dans cette période que nous savons difficile". [...]

« Malgré les remontées au ministère des faits concrets dans les départements démontrant la désorganisation des mutations, découlant des directives de M. Blanquer, le Ministre a fait le choix de poursuivre dans la voie du chaos.

Demain soir ce seront des centaines de collègues qui partiront en congés sans connaître leur affectation pour la rentrée prochaine.

Le ministre a fait délibérément le choix de mécontenter des milliers d’enseignants et les mettre en difficulté dans la préparation de la rentrée prochaine, et donc mettre en difficulté le bon fonctionnement de centaines d’écoles du département.

A l’issue de la phase informatisée ce sont près de 200 collègues qui se trouvent sans affectation : du jamais vu ! La suppression de la seconde phase informatisée et de saisie de vœux oblige à placer ces collègues manuellement : ce sont des centaines d’heures où les personnels administratifs en sous-nombre doivent remplacer le travail de la machine, et où nous, représentants du personnel, nous trouvons avec des phases de contrôle à effectuer durant les week-ends ou la nuit ! Encore une simplification par le numérique qui accroît en réalité les charges de travail des agents !

Le Ministre a fait délibérément le choix d’affaiblir les droits des personnels et de dégrader le bon fonctionnement du service, il porte l’entière responsabilité de cette fin d’année avec un calendrier infernal et épuisant imposée à tous les personnels du ministère.

Le  bilan du « mouvement Blanquer » nous amène à confirmer notre demande d’abandon de la note de service mobilité et le retour au fonctionnement de l’an passé ».

 

Vos représentants du SNUDI-FO 86

vous souhaitent de bonnes vacances

et un repos bien mérité !


cale




SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo