Le 13 juin : le Ministre est là, nous aussi !
Publié; le 7 juin 2019, mis à jour le 12 juin 2019 | snudi FO

Le 13 juin : portons nos revendications au Ministre ! 

Le Ministre est là, nous aussi!

 

Depuis le début de la mobilisation contre la loi Blanquer, le SNUDIFO86 considère que le retrait de loi du Ministre passera par la mobilisation des collègues, par la grève décidée par les réunions de secteur, les réunions d’écoles ou les Assemblées Générales. C’est pourquoi depuis de nombreuses semaines, le SNUDIFO86, réuni avec ses adhérents, mais aussi avec des syndiqués Snuipp ou des non syndiqués, prend position contre la loi Blanquer, contre la loi Transformation de la Fonction Publique, contre la réforme du régime de retraites annoncé.

 

La FNEC FP FO, notre fédération FO de l’enseignement, a d’ores et déjà déposé un préavis de grève pour tout le mois de juin :

« La FNEC FP FO appelle les personnels à se réunir en assemblées générales dès maintenant, pour débattre des moyens à mettre en œuvre pour gagner, et des rythmes pour ce faire. Elle a déposé un préavis pour toute la période du mois de juin. Elle appuie toutes les initiatives engagées pour faire échec à la politique du gouvernement et soutient activement toutes les AG qui décideront de s’engager dans la grève. » (Communiqué intégral en pièce jointe)

 

Dans la Vienne, de nombreuses réunions d’informations syndicales se sont tenues qui ont affirmé l’exigence du retrait de la loi Blanquer : à chaque fois, les collègues ont exprimé leur crainte de ne pas être entendus si des « journées d’action » devaient se multiplier sans pour autant permettre de trouver une issue. La grève reconductible jusqu’au retrait a été à l’ordre du jour de plusieurs réunions, seule issue pour faire plier le Ministre, et de nombreuses écoles et/ou collègues se sont exprimés en prenant position dans des motions. Des réunions publiques, mêlant enseignants et parents d’élèves se tiennent depuis quelques semaines : des appels communs  de parents, d’enseignants, d’ATSEM, etc qui exigent le retrait de la loi dite « école de la confiance » ont été votés à l’unanimité dans ces réunions (voir un exemple en pièce jointe).


Sous la pression des écoles et des établissements en grèves, le Ministre n’a pas eu le choix que de lâcher du lest et de retirer l’article sur la mise en place des EPSF, qu’il repousse à plus tard. 


Pour le SNUDIFO86 ce n’est pas un appel à une énième journée d’action qui permettra d’obtenir le retrait de la loi Blanquer. Pour autant, le SNUDIFO86 considère que tout doit être mis en œuvre pour exiger le retrait et satisfaire enfin les revendications des écoles.

 

Dans ce contexte, le SNUDIFO86 invite les collègues du département à se déclarer gréviste le 13 juin, mais aussi chaque journée qu’ils estiment nécessaire pour obtenir le retrait du projet du Ministre (déclaration préalable d'intention de faire grève en pièce jointe). Le SNUDIFO 86 aide à l’organisation de réunions d’informations syndicales sur les écoles et à l’organisation de réunions publiques partout où les collègues en font la demande. Multiplions les appels locaux, les prises de position d’écoles et les réunions ou assemblées de secteur : c’est des écoles et des établissements que doit partir la grève !

 

Contactez le syndicat pour nous informer de toute initiative mais aussi si vous souhaitez que le syndicat se déplace sur votre école pour discuter ou pour mener une réunion d’informations syndicales sur le temps de midi ou après la classe.

 

Appels des réunions locales et motions d’écoles

 

Le SNUDIFO86 propose aux collègues, qui décideraient de se mettre en grève ou qui décideraient de venir au rassemblement en fin d'après-midi à Chasseneuil de venir porter au Ministre leurs revendications, pour demander le retrait de la loi Blanquer mais aussi pour demander la satisfaction de revendications locales :

-         les fermetures de classes annoncées par le DASEN et les ouvertures qui ne seront pas satisfaites ;

-         les collègues qui ont eu un refus de temps partiel sur autorisation ;

-    le problème du remplacement qui cette année, même l’IENA a bien dû le reconnaître, n’avait jamais connu une telle ampleur dans la Vienne et a provoqué désorganisation et dégradations des conditions de travail des enseignants et des conditions d’enseignement ;

-     la mise en place catastrophique d’un nouveau mouvement imposé par le Ministère qui provoque d’importantes inquiétudes pour les collègues qui sont toujours en attente d’une affectation et qui partiront peut-être en congé sans connaître leur affectation.

 

Faites remonter au Ministre votre prise de position, celle déjà prise contre la loi Blanquer sur votre école, celle élaborée lors d’une réunion et/ou par exemple :

 

« Les … enseignants de l’école … souhaitent alerter le Ministre de :

-          la dégradation de nos conditions de travail et la remise en cause de nos droits : dans le département, 52 collègues ont eu une demande de temps partiel sur autorisation refusée, [dont …. collègues sur notre école]. Cette situation inacceptable risque de provoquer des arrêts de travail, des problèmes de santé et de la souffrance pour nos collègues ;

-          de la fermeture de classe sur notre école / de la demande d’ouverture non satisfaite à ce jour qui aura pour conséquence une moyenne de … élèves par classe dans notre école

-          la mise en place d’un nouveau logiciel pour le mouvement des professeurs des écoles ainsi que la suppression de la 2nde phase du mouvement qui ont des conséquences catastrophiques pour le droit à la mutation des collègues et qui ne permet pas aux enseignants de préparer sereinement la rentrée prochaine.

 

Les collègues réunis refusent et dénoncent [fermeture de classe, manque d’ouverture, problème de remplacement, remise en cause de nos droits au temps partiel et à la mutation]. Les collègues exigent le retrait de la loi de Transformation de la Fonction Publique et de la loi Blanquer dite « école de la confiance » qui ne résout aucun des problèmes sur les écoles et au contraire va dégrader de nouveau les conditions de travail des enseignants, les conditions d’accueil et d’enseignement des élèves et met en danger l’école publique de la République.

 

Le SNUDIFO86 sera présent lors de la venue du Ministre jeudi en fin d’après-midi. Grévistes et non grévistes, parents, ATSEM, AESH, venez porter vos revendications, avec vos banderoles et pancartes. RDV 16h30 devant l'ESEN à Chasseneuil.


Vous trouverez en pièce jointe la déclaration préalable d’intention de faire grève, la note de la FNEC FP FO ainsi que l’appel commun enseignants et parents issu de réunions locales.


cale




Documents Liés
Loi Blanquer - pour gagner il faut­ la greve
PDF - 139.3 ko
Texte vote lundi 27 mai 2019 Migne Auxan­ces
Word - 26.5 ko
Declaration intentio­n greve 13 juin 2019­
Word - 13.4 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Après, il sera trop tard !
MANIF du 10-12 et reconduction de grève
AG secteur Poitiers / La grève est reconduite dans de nombreuses écoles et établissements
L’AG DES PE GRÉVISTES APPELLE A NE PAS REPRENDRE LE TRAVAIL DEMAIN
AG DE GREVISTES BUXEROLLES 05/12 à 10h30 / ETAT DE LA MOBILISATION
J-6 : Mise à jour de l’état de la mobilisation, au moins 60 écoles fermées / La question de sa reconduction est posée
Le ministre utilise le suicide de Christine Renon pour imposer les EPEP et le statut de directeur : honteux et inacceptable !
CANICULE : annonces du DASEN en CAPD / Conseils Snudi-FO86
Le 13 juin : le Ministre est là, nous aussi !
Grève du 9 mai plus massive : plus de 700 PE grévistes dans la Vienne - appel de l’AG des PE grévistes de la Vienne
Carte scolaire : communiqué intersyndical
Révélations contre vérités, suite à la campagne de presse en cours
Erreur du ministère dans le calcul du barème des permutations : plus de 17 000 collègues en stress pour ... 175 concernés (24 annoncés au départ) !
Attaque contre la Fonction Publique : communiqué CGT / FO / Solidaires
Suppression de 20.000 contrats aidés dans l’Education Nationale : FO écrit au ministre
A propos des annonces présidentielles…
INDÉPENDANCE SYNDICALE ET ELECTIONS POLITIQUES J-C Mailly : « Détermination, résistance et sang-froid »
FORMATION SUR LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ : Rappel de la réglementation - FO écrit à l’IA
GT moyens de remplacement - Le droit au remplacement menacé
Direction d’école : une fausse simplification des tâches
| 1 | 2 | 3 | 4 |
SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo