Mobilisation contre la loi Blanquer : à diffuser largement
Publié; le 30 mai 2019 | snudi FO

Dans un contexte de plus en plus marqué par les répressions et les menaces de sanctions, le Ministre entend poursuivre son travail de casse de l’école publique. C’est pourquoi, plus que jamais, le SNUDIFO86 appelle les collègues à poursuivre les discussions pour se regrouper sur les revendications, poser la question du rapport de force pour mettre en échec la loi Blanquer et le projet de transformation de la Fonction Publique. Faites nous part de toutes les initiatives sur votre secteur (pétitions, réunions, organisation de journées « écoles mortes »…) et de vos besoins en information. Il est essentiel de se réunir et de poursuivre la discussion avec l’aide du syndicat et en exerçant son droit syndical.

 

C’est dans ce contexte que s’est tenue une réunion en présence des syndicats SnudiFO86 et SnuippFSU86 lundi 27 mai à Migné Auxances, en présence d'enseignants et de parents. Après une discussion autour de la loi Blanquer, un texte a été voté à l’unanimité des participants. Un texte similaire avait été voté le 16 mai dernier à Vouneuil sous Biard: n'hésitez pas à diffuser ces appels largement.

 

Appel adopté à l’unanimité lundi 27 mai à Migné-Auxances et à diffuser largement:

 

Nous, parents, et enseignants, syndiqués au Snuipp, au SnudiFO et non syndiqués, en présence de représentants des syndicats, après avoir pris connaissance et échangé sur le contenu de la loi Blanquer dite « école de la confiance », nous ne pouvons que constater que cette loi remet en cause en profondeur les fondements de l’école de la République, publique et laïque :

- des jardins d’enfants pourraient exister sans professeur des écoles tout en étant subventionnés par des fonds publics : cela ferait baisser le budget pour l’école publique (les communes devraient verser aux écoles privées les mêmes aides qu’aux écoles publiques, soit un cadeau d’au moins 150 millions au privé) et cela mettrait à mal en profondeur l’école maternelle telle qu’elle existe aujourd’hui;

- la mutualisation des AVS sur les établissements (système dit « PIAL ») va dégrader l’aide apportée aux élèves en situation de handicap en faisant diminuer le nombre d’heures allouées par élève. Dans la même logique, l’objectif annoncé de fermer en partie les établissements spécialisés nous inquiète (diminution du nombre de places en IME, ITEP, IEM, etc…) ;

- la possibilité donnée à des étudiants et surveillants d’effectuer des remplacements sur les établissements nous alarme : ces jeunes collègues ne bénéficieront d’aucune formation telle qu’elle est encore dispensée aux enseignants et ils seront de plus mal rémunérés ;

- l’annonce de la suppression de l’article sur les EPSF (la création d’établissements « du socle » qui regrouperaient écoles et collèges, provoquerait des suppressions de postes d’enseignants et ferait perdre la proximité des parents, élèves et enseignants sur nos écoles) ne change pas la nature réactionnaire de la loi Blanquer, qui reste totalement inacceptable.


Alors que la loi Blanquer dégradera de nouveau les conditions d’accueil et d’enseignement des élèves et les conditions de travail des enseignants, les participants revendiquent notamment :

- la reconstitution des RASED sur les écoles afin de satisfaire les besoins de tous les élèves et de traiter toutes les demandes remontées par les enseignants ;

- l’augmentation du départ en formation des enseignants spécialisés, le maintien de toutes les structures spécialisées : IME, ITEP, IEM, etc, ainsi que l’augmentation des moyens pour les CMPP et CMPEA ;

- toutes les ouvertures de classes nécessaires afin de faire baisser les effectifs et d’améliorer les conditions d’enseignement pour les élèves et les conditions de travail pour les enseignants.

    Nous décidons de nous adresser aux parents et enseignants du département, ainsi qu’aux syndicats, associations, élus, médias, etc, afin qu’ils relaient et diffusent largement cet appel pour demander le retrait du projet de loi Blanquer. 

 

N’hésitez pas à contacter le SNUDIFO86 si vous subissez des pressions, si vous avez des questions concernant la loi Blanquer et sur la mobilisation qui se poursuit. Pensez aussi à nous informer de toutes les initiatives sur votre secteur. Le SNUDIFO86 peut passer sur votre école pour discuter, organiser une réunion, vous informer: n'hésitez pas à nous contacter par retour de mail ou par téléphone. 


cale




SPIP 3.2.1 [23954] habillé par le Snudi Fo